Prisons : le nombre de détenus en France passe la barre des 71.000 au 1er avril

Ce seuil n'avait pas été atteint depuis le début de la crise sanitaire. À cause de la surpopulation, près de 1800 détenus sont contraints de dormir sur des matelas posés au sol.

Le nombre de détenus en France a dépassé la barre des 71.000 au 1er avril, confirmant la hausse au-dessus du seuil symbolique des 70.000 enregistrée en mars, selon des chiffres officiels publiés vendredi.

Les établissements pénitentiaires français comptaient au 1er avril 71.053 détenus pour 60.683 places opérationnelles, soit une densité carcérale globale de 117,1% contre 107,1% il y a un an.

Le nombre de personnes incarcérées avait repassé la barre des 70.000 au 1er mars, un seuil qui n'avait plus été atteint dans les prisons françaises depuis le début de la crise sanitaire il y a deux ans. Sur une année, on dénombre 5927 détenus en plus, soit une croissance de 9,1% de la population carcérale.

44 prisons dépasse les 150% de densité de population

Selon les données statistiques du ministère de la Justice, 13.996 détenus sont actuellement en surnombre par rapport aux places disponibles dans les établissements pénitentiaires.

La densité carcérale s'établit à 139% dans les maisons d'arrêt où sont incarcérés les détenus en attente de jugement - et donc présumés innocents - et ceux condamnés à de courtes peines.

Quarante-quatre prisons françaises affichent une densité supérieure à 150%. Cette densité dépasse même 200% dans six établissements (222,3 à Bordeaux-Gradignan, 217% à Nîmes, 215,8% à Perpignan, 205,1% à Fontenay-le-Comte, 204,7% à Carcassonne et 203,1% à Foix).

Des détenus contraints de dormir sur des matelas au sol

En raison de cette surpopulation, 1878 prisonniers sont contraints de dormir sur des matelas posés à même le sol. Ils étaient 830 dans ce cas au 1er avril 2021.

Parmi les détenus, 19.351 sont des prévenus, incarcérés dans l'attente de leur jugement.

Au total, 86.518 personnes étaient placées sous écrou au 1er avril, dont 15.465 non détenues faisant l'objet d'un placement sous bracelet électronique (14.719) ou d'un placement à l'extérieur (746).

Le nombre de femmes écrouées (3,6% de la population carcérale totale) et celui des mineurs (0,8%) est stable par rapport à mars et en légère baisse par rapport à il y a un an.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - À quoi ressemble le "quartier VIP" de la prison de la Santé à Paris ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles