Prisoners sur M6 : en quoi a consisté la préparation de Hugh Jackman ?

La rédaction

1. MARK WAHLBERG ET CHRISTIAN BALE AU CASTING ?

Présent sur la fameuse Black list, Prisoners a été proposé en 2009 à Mark Wahlberg et Christian Bale pour jouer les rôles principaux et à Bryan Singer côté réalisation. Puis, les noms de Michael Fassbender et de Leonardo DiCaprio ont été mentionnés pendant un moment pour incarner Keller Dover (Hugh Jackman). Le casting définitif composé de Hugh Jackman et Jake Gyllenhaal n’a été bouclé qu’à la fin de l’année 2012, une fois que Denis Villeneuve est arrivé sur le projet. Wahlberg n’a pourtant pas coupé les ponts avec le projet puisqu’il est devenu l’un des quatre producteurs exécutifs de Prisoners.


2. COUP SUR COUP

Denis Villeneuve travaillait sur Enemy avec Jake Gyllenhaal lorsqu’il a reçu le scénario de Prisoners. En lisant l’histoire il a immédiatement pensé à l’acteur pour interpréter l’inspecteur Loki. Les deux hommes ont donc enchaîné les deux tournages. Bien que tourné après, Prisoners est pourtant sorti avant Enemy. Jake Gyllenhaal et Denis Villeneuve devraient se retrouver prochainement pour le thriller The Son.

3. PREPARATION INTENSE POUR HUGH JACKMAN

Pour se glisser dans la peau de Keller Dover, le père protecteur, Hugh Jackman a fait des recherches sur le "survivalisme" (un terme qui désigne le mode de vie d'individus voulant se préparer à une hypothétique catastrophe). Son personnage étant un ancien alcoolique, l’acteur s’est également renseigné sur l'alcoolisme, ainsi que sur les effets du manque de sommeil prolongé.


4. LE TITRE

Le titre Prisoners se rapporte d'ordinaire au système carcéral, mais pour Denis Villeneuve, il s'agit plutôt d'un état d'esprit. Il explique : "Chaque personnage du film est, d’une manière ou d’une autre, prisonnier des circonstances, de ses propres démons ou de la peur. Chacun doit faire face à un emprisonnement qui lui est propre, et va devoir se battre pour retrouver la liberté."

5. DES COULEURS ANGOISSANTES...

Afin de conserver l’atmosphère angoissante de ce drame, Patrice Vermette, le chef décorateur, a préféré opter pour des couleurs discrètes plutôt qu’éclatantes. Il déclare : "Pour l’intérieur des Birch, nous avons utilisé les tons de bleu, gris et vert pâle, tandis que pour celui des Dover nous avons choisi des teintes de brun, d’ocre et de rouge foncé."

Voir toutes les anecdotes de Prisoners

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages