À la Biennale de Venise, le pape plaide pour plus de dignité dans une prison pour femmes

Toujours affaibli après une longue bronchite, le pape François a effectué dimanche sa première visite hors du Vatican depuis plusieurs mois. Il s'est rendu à Venise pour y rencontrer les détenues d’une prison pour femmes à l'occasion de la Biennale d'art contemporain.

"N'écartons pas la dignité" : le pape François, 87 ans, a entamé dimanche 28 avril sa visite à Venise dans une prison pour femmes, où il a appelé le système pénitentiaire à "créer les conditions d'une réinsertion saine".

Il s'agit du premier déplacement du pontife argentin hors de Rome en sept mois en raison de son état de santé, quelques semaines après un accès de fatigue ayant suscité l'inquiétude au moment des fêtes de Pâques.

Arrivé en hélicoptère à 8 h (6 h GMT) directement dans la cour de la prison de l'île de la Giudecca, qui abrite le pavillon du Saint-Siège à la 60e Biennale d'art contemporain de Venise, François a longuement salué une par une les quelque 80 détenues, le personnel administratif et pénitentiaire et les bénévoles.

Dans cet ancien couvent accueillant des femmes condamnées à de longues peines, l'évêque de Rome, sensible à la place des marginalisés et à l'univers carcéral, a appelé le système pénitentiaire à offrir aux détenus "des outils et des espaces de croissance humaine, spirituelle, culturelle et professionnelle".

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Pour Pâques, le pape appelle de nouveau à la libération des otages et à un cessez-le-feu à Gaza
Le pape invité par Emmanuel Macron pour la réouverture de Notre-Dame de Paris dans un an
Le pape annule au dernier moment sa participation au chemin de croix "pour préserver sa santé"