Prison à Noiseau : « l’exercice d’équilibriste » de la députée

D.C.
Noiseau, Hôtel-de-Ville, ce mardi soir. La députée (MoDem) Maud Petit a pris le micro lors de la réunion publique

Maud Petit, membre de la majorité présidentielle à l’Assemblée nationale, s’était tue depuis le début au sujet de la prison.


Il n’était pas forcément prévu qu’elle parle mais elle en avait apparemment gros sur la patate. La députée (MoDem), investie par Emmanuel Macron lors des législatives, est sortie de son silence au sujet de la prison ce mardi soir à l’occasion de la réunion publique sur l’agro-quartier.

« Je n’étais pas non plus au courant du projet de prison, a-t-elle expliqué au public. Je n’aime pas qu’on me prenne pour une imbécile. J’ai dû me livrer à un exercice d’équilibriste désagréable. Je l’ai dit à la garde des Sceaux » En clair, difficile de défendre une décision gouvernementale alors que toute une circonscription y est opposée.

Un soutien à la ministre de la Justice d’autant plus difficile à avaler que Maud Petit est « à titre personnel contre les prisons ». Elle a assuré au public qu’elle plaidera lundi la cause de Noiseau lors de la rencontre qu’elle a initiée avec la garde des Sceaux. Le maire et le président du territoire assisteront aussi à cette réunion.



Retrouvez cet article sur LeParisien.fr

Ivry : 36 heures de garde à vue pour un tag «Macron démission»
Ile-de-France : 26 villes réclament l’encadrement des loyers
Val-de-Marne : la mobilisation continue dans les lycées
Nogent : après le blocus du lycée, le maire suspend le ramassage des ordures
Val-de-Marne : des avocats de Créteil interrompent les débats à l’assemblée