La prise de pouvoir des évangéliques, le dialogue rompu entre les deux Corées et le marché du tourisme spatial

Courrier international

S’inscrire à la newsletter Lettre de l’éduc

Cette semaine, nous nous intéressons aux liens étroits entre la droite américaine et les Églises évangéliques. Le numéro 1647 de Courrier international fait sa une sur l’influence politique et sociétale grandissante des mouvements évangéliques dans le monde, et notamment aux États-Unis. Dans cette newsletter, nous faisons aussi le bilan du mandat présidentiel du Sud-Coréen Moon Jae-in, avant de revenir sur la question, très populaire chez les élèves, du tourisme spatial.

“Depuis des dizaines d’années, la droite chrétienne est intimement liée au conservatisme américain – ce rapprochement a atteint son paroxysme avec Donald Trump”. Le constat du New York Times dans cet article – l’irruption de la ferveur évangélique dans les meetings conservateurs, dont les chants de louange – illustre le thème 5 au programme des classes de première : “Analyser les relations entre États et religions”.

Les rassemblements politiques de la droite états-unienne agrègent une coalition chrétienne fédérant une vaste palette de mécontents : des antivax aux complotistes qui ne croient pas en la défaite de Trump en 2020. En témoigne cette prière proposée par un évangélique lors d’un meeting de l’ex-président dans le Michigan, en avril dernier : “Notre Père qui es aux cieux, nous croyons fermement que Donald Trump est le seul et vrai président des États-Unis.”

Foi en la musique

C’est au moment des premiers confinements, avec la fermeture des lieux de culte, que les pratiques évangéliques se sont massivement introduites au cœur des meetings politiques. La prière et la louange s’apparentaient alors pour beaucoup de fidèles à des actes de résistance. Selon les deux journalistes du quotidien américain, la musique – une expérience personnelle, capable d’émouvoir les audiences plus efficacement que n’importe quel sermon ou discours – permet et facilite la percée de la foi et de son zèle missionnaire dans l’arène politique.

L’omniprésence des chants au sein de la culture évangélique du XXIe siècle explique que ceux-ci dépassent les murs des lieux de culte et que ce genre musical soit aussi utilisé par la gauche. Certains tubes chrétiens comme Way Maker et Fresh Wind ont été entonnés dans des manifestations pour l’égalité raciale, mais aussi par des réfractaires à la vaccination contre le Covid-19 ou par des partisans des théories du complot au moment de l’élection de Joe Biden.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles