Prise d'otages à la prison de Condé-sur-Sarthe : Eric Dupond-Moretti reconnaît "une faille"

·2 min de lecture

Le ministre de la Justice a reconnu qu'il y avait eu une "faille" alors qu'un détenu, connu pour son extrême dangerosité, a pris en otage deux surveillants de la maison d'arrêt de Condé-sur-Sarthe pendant plusieurs heures ce mardi.

Il laissera l'enquête ouverte par le parquet d'Alençon livrer toute la vérité sur la prise d'otages qui a eu lieu ce mardi à la prison de Condé-sur-Sarthe. Mais Eric Dupond-Moretti reconnaît qu'il y a eu une "faille" alors qu'un détenu connu pour son extrême dangerosité a retenu deux surveillants pendant plusieurs heures, en blessant un à l'oeil.

"Il y a eu faille à l’évidence puisqu’un homme se retrouve armé et prend en otage des membres de l’administration pénitentiaire", a admis le ministre de la Justice, invité de Face à BFM.

"Extrêmement choqués"

Alors que le parquet d'Alençon a ouvert une enquête pour déterminer toutes les responsabilités dans cette prise d'otages, l'une des questions, selon le ministre, va être de savoir "comment cette arme a été fabriquée". Plus tôt, un membre des ERIS, les équipes régionales d'intervention et de sécurité, avait précisé que le détenu avait "usiné" son arme, une lame d'une quinzaine de centimètres. "Est-ce que c'était une brosse à dent, une fourchette", interroge le ministre.

Dans l'après-midi, Eric Dupond-Moretti a rencontré les deux surveillants pris en otage. Deux jeunes agents de l'administration pénitentiaire qui "ont vécu une épreuve terrible". "Physiquement, il n’y a pas de dégâts majeurs, psychologiquement, ils sont extrêmement choqués", a fait savoir le garde des Sceaux.

"Lui il est resté à genoux 4 heures, avec un condamné à la réclusion criminelle à perpétuité qui appuyait sur son cou un poinçon de sa fabrication", a détaillé le ministre, rappelant que le surveillant, un stagiaire, a été blessé à l'arcade sourcilière.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Dupond-Moretti promet l'arrivée de magistrats supplémentaires à Marseille

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles