Prise d'otage à Paris: l'homme interpellé sans faire de blessé

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
JULIEN DE ROSA / AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Gérald Darmanin
    Homme politique français

L'homme muni d'une arme blanche, qui retenait depuis lundi après-midi deux femmes dans une boutique du XIIe arrondissement à Paris, a été interpellé et sa seconde otage libérée, a annoncé Gérald Darmanin sur Twitter, précisant que l'intervention de police n'a fait aucun blessé.

Un homme muni d'une arme blanche, connu pour souffrir de troubles psychiatriques, a été interpellé mardi matin et sa seconde otage libérée, a annoncé Gérald Darmanin sur Twitter, précisant que l'intervention de police n'a fait aucun blessé. "Le preneur d’otage a été interpellé. Il n’y a pas de blessé. Merci aux agents de la @prefpolice et notamment à la BRI", a tweeté le ministre de l'Intérieur.

La prise d'otage a commencé vers 15H30 lundi dans une quincaillerie de la rue d'Aligre, près de Bastille, dans l'est de la capitale. Le forcené, un homme de 56 ans qui s'est présenté sous l'identité d'un ancien magistrat tunisien, a alors retenu deux femmes. Il a libéré peu avant 22H00 une des deux otages, avait annoncé la Préfecture de Police sur Twitter.

La Préfecture de Police de Paris avait alors précisé que les négociations, menées par la Brigade de recherche et d'intervention (BRI), se poursuivaient pour libérer la seconde otage. Depuis le début de la prise d'otage, les différents accès à la rue d'Aligre, connue pour ses nombreux commerces de bouche et son marché, étaient bloqués par des policiers et le périmètre était également sécurisé par des militaires de la force Sentinelle déployés dans le cadre du plan Vigipirate, avait constaté un journaliste de l'AFP. Le très couru marché d'Aligre reste au moins partiellement accessible et quelques commerçants s'y installaient mardi matin.

"Parler au ministre de la Justice"

Vu le profil psychiatrique de cet homme, la piste terroriste avait rapidement été écartée lundi par une source policière. L'homme est(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles