Prise d'otages dans le 10e arrondissement: comment s'est déroulé l'assaut

1 / 2

Prise d'otages dans le 10e arrondissement: comment s'est déroulé l'assaut

La prise d'otages dans un immeuble du 10e arrondissement de Paris s'est terminée peu avant 20 heures, avec l'interpellation du forcené. La décision a été prise d'intervenir par les policiers d'élite de la BRI, alors que le négociateur de cette unité a estimé qu'il n'y avait pas d'autre solution.

Un scénario en trois actes. Mardi peu avant 20 heures, les deux otages séquestrés depuis le milieu de l'après-midi par un homme de 26 ans dans un immeuble du 10e arrondissement de Paris ont pu retrouver la liberté après l'assaut des hommes de la BRI, la Brigade de recherche et d'intervention. Le forcené a été appréhendé sans problème au bout de trois heures de négociations sans issue.

Ce mardi soir, peu après 19 heures, la rue des Petites Ecuries et son quartier populaire et très fréquenté sont toujours bouclés, alors qu'un forcené retient des otages dans un immeuble. Depuis deux heures, un négociateur de la police cherche à en savoir un peu plus sur sa personnalité, ses motivations mais aussi sur la situation des personnes retenues. Au fil des conversations, les policiers apprennent que l'un des otages est bâillonné, ligoté et qu'il a été aspergé d'essence.

Revendications confuses

Malgré cette information primordiale, la difficile décision de lancer l'assaut est prise. Les policiers savent que l'homme ne se rendra pas. Ils savent aussi qu'il est instable: lors de leurs échanges, le forcené parle des attentats du 11 septembre à New York, de l'Iran, des assassinats de Mohammed Merah, mais aussi de l'affaire Théo ou de l'affaire Maëlys. Dépeint comme un "individu plutôt déboussolé psychologiquement" par le ministre de l'Intérieur, l'homme a d'ailleurs depuis été transféré...

Lire la suite sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :