Priscilla Majani : 2 ans et 9 mois de prison pour cette mère qui a fui avec sa fille

© Nicolas Tucat

À Aix-en-Provence, la cour d'appel a rendu son verdict ce 4 janvier. Priscilla Majani, qui avait disparu avec sa fille pendant onze ans, après avoir accusé le père d’inceste, a été condamnée ce mercredi à deux ans et neuf mois de prison ferme pour « soustraction d'enfant ».

La mère a été relaxée de deux chefs d'accusation

Cette mère de 48 ans, originaire de Toulon, qui encourait cinq années de prison dont quatre fermes, en première instance, a été relaxée des faits de dénonciations calomnieuses et mensongères envers son ex-mari. Priscilla Majani restera donc derrière les barreaux, où elle est depuis le mois d'août, mais voit sa peine allégée. Elle est aussi condamnée à verser 30 000 euros au titre du préjudice moral. La cour d’appel a aussi prononcé envers elle une interdiction de quitter le territoire national pendant trois ans, ainsi qu'une privation de ses droits civiques, civils, et de famille, sur la même période.

La mère a été relaxée du chef de dénonciation calomnieuse, ça veut bien dire qu'elle n'a pas menti

Me Sophie Benayoun, avocate

L'avocate de Mme Majani, Me Sophie Benayoun, qui avait plaidé la relaxe, s'est déclarée « très déçue » par la décision et annoncé qu'elle allait former un pourvoi en cassation.

La décision, estime-t-elle, « démontre un aveuglement de la justice face aux violences faites aux enfants ». « Madame Majani a été relaxée du chef de dénonciation calomnieuse, ça veut bien dire qu'elle n'a pas menti, qu'elle a rapporté la parole de ...


Lire la suite sur ParisMatch