Ils ont pris leur destin en main !

Par Jérôme Béglé
·1 min de lecture

Un livre qui délivre

L'intégration à une patrie qui vous accueille, l'acceptation et la compréhension d'une culture et d'un art de vivre et, finalement, la cohabitation entre deux traditions, deux amours, des souvenirs contradictoires? Autant de questions qui hantent l'espace public et qui se présentent violemment à nous dès qu'un acte de violence ou de barbarie endeuille la France. L'histoire de Mahmud Nasimi est hors norme. Après des études en droit et sciences politiques, puis de journalisme et une formation pour être animateur radio, il quitte son pays en avril 2013, à l'âge de 25 ans. Deux ans plus tard, il gagne la France et y est déposée une demande d'asile. Il s'attarde peu sur ce long voyage que l'on imagine pavé de déceptions, d'humiliations et de peurs. Le voici, en revanche, plus prolixe au moment d'aborder sa farouche énergie pour comprendre notre culture, les auteurs dont il faut d'abord la connaissance dans les cimetières. Alors qu'il y a 6 ans Mahmud Nasimi ne parlait pas un mot de notre langue, il ne jure désormais que par Hugo, Balzac, Baudelaire et Camus. Son livre, écrit directement en français, est à la fois une reconnaissance à un pays qui lui a donné la chance de se reconstruire mais également un hommage à sa famille, que l'on devine exigeante et parfois injuste, qui lui a permis de devenir cet homme curieux de tout, prompt à s'enthousiasmer et qui ne rumine ni son déracinement ni les injures qu'il endurerait dans son pays d'accueil [...] Lire la suite