"Il a pris sa bombe lacrymogène et m'a cogné sur la tête" : une victime d'agression homophobe témoigne

Atelier des modules

Les agressions homophobes sont en nette augmentation. SOS homophobie publie, mardi 14 mai, un rapport de 164 pages documentant les agressions subies par les personnes LGBT en 2018. Les chiffres du rapport mettent en exergue une hausse globale des agressions LGBTphobes, et en particulier des agressions physiques : elles ont augmenté de 66% entre 2017 et 2018. Le rapport pointe aussi la progression des agressions lesbophobes (+42% sur un an).

Cette violence, Lyes Alouane, délégué Ile-de-France de l'association Stop homophobie, l'a vécue plusieurs fois dans sa vie. Dont cette fois, en 2016, où il a pris des coups après être tombé dans un piège. "Je faisais des rencontres, comme beaucoup d'homosexuels, sur les applications. J'avais rendez-vous avec un jeune garçon mais lorsque je suis arrivé, c'était un autre adulte qui était là", se remémore-t-il auprès de franceinfo.

"Un film d'horreur"

Le face-à-face tourne mal. "Il m'a dit d'un air agressif : 'C'est toi qui veux voir mon ami ?' Moi je lui ai répondu que non. Mais lui se rapprochait de moi, alors j'ai vraiment couru de toutes mes forces. Il m'a pourchassé." L'homme finit par rattraper Lyes. "Il a sorti une grande bombe lacrymogène, m'a gazé par derrière et a vu que je ne m'arrêtais pas. Il a pris sa bombe lacrymogène, m'a cogné sur la (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi