#Priorité emploi : le premier jour d’une nouvelle recrue

Il a 34 ans et se décrit comme "passionné par l’eau" auprès des journalistes de France Télévisions. C’est son premier jour comme technicien en dépollution et traitement de l’eau. Entre la pluie et la lagune sur laquelle il va travailler, Tony R. est servi. Il ressent pour son premier jour "de la curiosité, de l’appréhension, parce que c’est un nouveau travail, mais en même temps de l’impatience, parce que j’ai envie d’apprendre et voir ce que ça va donner". Son instructeur, Xavier, est un professionnel du dragage des milieux aquatiques. Il le forme aux rudiments du métier. À terme, Tony devra se débrouiller seul sur le bateau. Une aventure prometteuse Tony sort de l’ordinaire avec cet emploi. Avec son bac +5 dans la gestion des ressources en eau et son diplôme d’une université britannique, il a d’abord frappé à la porte des multinationales, "différents groupes présents dans l’hexagone". Il n’a pas eu de retour et se réjouit d’avoir frappé à la porte de cette petite entreprise pour "le côté humain" et se sentir "utile". Il est payé 1 500 euros net par mois pour le moment, et son salaire grimpera ensuite à 2 200 euros. Son bon niveau d’anglais a pesé dans la balance.