Principaux attentats et agressions antisémites en France depuis 40 ans

Prise d'otages dans une épicerie casher Porte de Vincennes à Paris le 9 janvier 2015

Voici les principales agressions à caractère antisémite commises en France depuis une quarantaine d'années, après la prise d'otages vendredi dans une supérette casher à Paris dont l'auteur a été tué et où quatre corps ont été retrouvés après un assaut des forces de l'ordre. - 13 janvier 1975: Sur les pistes de l'aéroport parisien d'Orly, un tir de roquette manque un Boeing 707 de la compagnie israélienne El Al, et atteint un DC-9 yougoslave, faisant trois blessés. L'attentat est revendiqué à Beyrouth par l'organisation palestinienne "Septembre noir". - 20 mai 1978: A l'aéroport d'Orly, un commando de trois hommes ouvre le feu dans la salle d'embarquement d'El Al, faisant 4 morts et 5 blessés. L'attentat est revendiqué par une organisation libanaise inconnue, "les Fils du Liban". - 27 mars 1979: Une explosion fait 33 blessés dans un foyer israélite, rue Médicis, à Paris VIe, au lendemain de la signature du traité de paix israélo-égyptien. - 3 octobre 1980: Une bombe dissimulée dans la sacoche d'une moto explose devant la synagogue de la rue Copernic, à Paris XVIe, à l'heure de la prière, faisant 4 morts et une vingtaine de blessés. Trente-quatre ans après, en novembre 2014, un suspect libano-canadien, Hassan Diab, est extradé du Canada et écroué en France. - 3 avril 1982: Le diplomate israélien Yacov Barsimantov est assassiné à Boulogne-Billancourt. Le Libanais Georges Ibrahim Abdallah, chef des Fractions armées révolutionnaires libanaises (FARL), condamné à perpétuité à Paris en 1987 notamment pour complicité de ce crime, est détenu depuis octobre 1984. - 9 août 1982: Un commando de 5 hommes ouvre le feu rue des Rosiers, dans le quartier du Marais à Paris, et jette des grenades dans le restaurant juif Goldenberg, faisant 6 morts et 22 blessés. C'est le plus grave attentat antisémite en France depuis la Libération. Les auteurs demeurent inconnus. - 17 septembre 1982: Le diplomate israélien Amos Manel est gravement blessé à Paris par l'explosion de sa voiture piégée, rue Cardinet (XVIIe). Une cinquantaine de personnes sont blessées, en majorité élèves du lycée Carnot. L'attentat est revendiqué par les FARL. - 29 mars 1985: A Paris, une explosion fait 18 blessés au cinéma "Le Rivoli Beaubourg", lors du 4e festival international du cinéma juif. - 7 septembre 1995: L'explosion d'une voiture piégée devant l'Ecole juive de Lyon à Villeurbanne (Rhône) fait 14 blessés. Elle est attribuée aux extrémistes islamistes. - 17 octobre 2003: L'agression du rabbin Michel Serfaty à Ris-Orangis (Essonne) provoque un intense émoi. L'agresseur est condamné en décembre 2004 à 6 mois de prison dont 2 mois avec sursis. - 15 novembre 2003: Un établissement scolaire israélite fréquentée par 200 élèves est dévasté par le feu à Gagny (Seine-Saint-Denis). Le président Jacques Chirac préside le lendemain une réunion interministérielle sur l'antisémitisme qu'il déclare "intolérable". - 20 janvier 2006: Un jeune homme juif, Ilan Halimi, 23 ans, est enlevé par un gang organisé qui espère une rançon. Il est torturé pendant trois semaines dans une cité HLM de Bagneux (Hauts-de-Seine). Retrouvé agonisant au bord d'une voie ferrée de l'Essonne le 13 février 2006, il meurt en route vers l'hôpital. Youssouf Fofana, chef du "gang des barbares", est condamné à perpétuité en 2009. - 19 mars 2012: Trois enfants et un enseignant sont tués dans une école juive de Toulouse par l'islamiste Mohamed Merah. Ce dernier a déjà assassiné trois militaires à Toulouse et Montauban dans les jours précédents. Refusant de se rendre, il est tué par le Raid le 22 mars 2012 à Toulouse. - 9 janvier 2015: Prise d'otages dans un supermarché casher Porte de Vincennes, menée par un proche des frères Kouachi auteurs de l'attentat contre Charlie Hebdo le 7 janvier (12 morts). Amedy Coulibaly, auteur de la prise d'otages, est tué dans un assaut des forces de l'ordre à l'issue duquel quatre autres corps sont retrouvés à l'intérieur du magasin. Certaines victimes avaient été tuées dans une fusillade au début de la prise d'otages.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles