La princesse Latifa captive : l'ONU tape du poing sur la table

·1 min de lecture

Le silence de la fille de l’émir de Dubaï inquiète de plus en plus la communauté internationale. C’est le cas notamment de l’ONU qui réclame des preuves de vie “concrètes” de la femme âgée de 35 ans appelant également à sa “libération d’urgence.” De son côté, Amnesty International a lancé une nouvelle campagne intitulée "Free Latifa" qui demande à ce que Latifa Mohammed Al Maktoum soit “immédiatement relâchée.”

Depuis près de trois ans, la princesse est enfermée par ordre de son père, Mohammed ben Rachid Al Maktoum, dans un luxueux palais, comme le relate le journal Libération dans un article publié samedi 24 avril. Une décision prise par le vice-président des Émirats arabes unis après la tentative d’évasion de cette dernière, le 24 février 2018. En février dernier, des vidéos publiées par la chaîne britannique BBC datant de 2019, avaient été diffusées pour la première fois. Dans celles-ci, Latifa Mohammed Al Maktoum demandait de l’aide : “Je veux juste être libre.” Au mois de mars, la famille régnante de Dubaï avait assuré, quant à elle, que la princesse se portait bien, dans un communiqué : “Sheikha Latifa continue de se rétablir et nous espérons qu’elle retournera à la vie publique au moment approprié.”

Malgré le peu d’informations diffusées au sujet de la capture de la princesse, un nouveau témoignage est apparu mi-avril. Il s’agit de celui d’un coach sportif français, Christian Elombo, désormais installé à Londres. Selon ses dires, il aurait participé à la tentative d’évasion (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Photo volée de Meghan Markle et Archie : la polémique ne fait que commencer...
Natacha Polony : son mari Périco Légasse se lance dans la course aux régionales
Koh-Lanta : Vincent revient avec humour sur sa phrase devenue culte !
Mariage de Kate Middleton : quels cadeaux a-t-elle reçus de la famille royale ?
Carrie Symonds : la fiancée de Boris Johnson bientôt dans Danse avec les stars ?