La princesse Haya espionnée par son ex-mari grâce à Pegasus

·2 min de lecture

La justice britannique a confirmé que le Sheikh Mohammed al Maktoum a fait espionner son ex-épouse la princesse Haya, mais aussi les avocats britanniques qui l'ont défendue durant leur divorce.

Le divorce acrimonieux n'en finit pas. La justice britannique a confirmé que le dirigeant de Dubaï, le Sheikh Mohammed al Maktoum, avait fait espionner son ex-épouse durant leur procédure de divorce, confirmant les informations révélées cet été par le «Guardian» sur l'étendue des écoutes illégales réalisées via le logiciel Pegasus. La princesse Haya n'était pas la seule visée par cet espionnage, puisque ses avocats dont la puissante Fiona Shackleton, élue à la Chambre des Lords qui a notamment défendu le prince Charles et Paul McCartney dans leurs divorces respectifs, ont eux aussi été placés sur écoute, comme son assistant et deux membres de son équipe de sécurité. C'est par l'intermédiaire de Fiona Shackleton que l'entourage de la princesse Haya a découvert la situation : l'avocate a été contactée discrètement dès août 2020 par Cherie Blair, elle aussi avocate et femme de l'ancien Premier ministre Tony Blair, qui a secrètement conseillé l'entreprise NSO.

À lire :Pegasus, au coeur de la machine à espionner

«Les preuves montrent un abus total de confiance, et en effet un abus de pouvoir, de façon manifeste. Je voudrais insister sur le fait que je considère que ces découvertes doivent être prises au sérieux pour le bien-être des enfants. Elles peuvent avoir un impact important sur la capacité de la mère et de la cour de lui faire confiance, dans le moindre arrangement pour qu'il entre en contact avec les enfants dans le futur», a écrit le juge Andrew McFarlane, mettant en cause la responsabilité du Sheikh dans cet espionnage, qui n'a pu avoir lieu qu'avec «son autorisation directe ou sous-entendue». Les écoutes ont eu lieu en juillet et août 2020, période cruciale dans le dossier, un an après que la princesse a fui(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles