Princesse Diana : la BBC enquête sur son interview explosive de 1995

Source AFP
·1 min de lecture
L'interview, regardée par 22,8 millions de Britanniques, avait fait l'effet d'une bombe : la princesse y affirmait qu'il y avait « trois personnes » dans son mariage – en référence à la relation que Charles entretenait avec Camilla Parker Bowles » et reconnaissait avoir elle-même une liaison. (illustration)
L'interview, regardée par 22,8 millions de Britanniques, avait fait l'effet d'une bombe : la princesse y affirmait qu'il y avait « trois personnes » dans son mariage – en référence à la relation que Charles entretenait avec Camilla Parker Bowles » et reconnaissait avoir elle-même une liaison. (illustration)

C'était une interview historique, mais son obtention pourrait reposer sur un mensonge. La BBC a lancé mercredi 18 novembre une enquête indépendante pour démêler comment l'un de ses journalistes, accusé d'avoir falsifié des documents, avait obtenu en 1995 l'entretien fracassant avec la princesse Diana dans lequel elle racontait le délitement de son mariage avec le prince Charles.

Le conseil d'administration de la BBC a chargé un ancien juge de la Cour suprême, John Dyson, de diriger l'enquête sur les circonstances ayant entouré l'entretien, réalisé en 1995 pour l'émission Panorama, selon un communiqué.

L'interview, regardée par 22,8 millions de Britanniques, avait fait l'effet d'une bombe : la princesse, décédée deux ans plus tard dans un accident de voiture à Paris, y affirmait qu'il y avait « trois personnes » dans son mariage ? en référence à la relation que Charles entretenait avec Camilla Parker Bowles ? et reconnaissait avoir elle-même une liaison.

Lire aussi Le spectre de Diana plane à nouveau

Des relevés de compte falsifiés

Vingt-cinq ans plus tard, le frère de Diana, Charles Spencer, accuse Martin Bashir d'avoir falsifié des documents pour l'obtenir. Il affirme que Martin Bashir lui avait montré des relevés de compte ? qui se sont avérés faux ? prouvant que les services de sécurité payaient deux personnes à la Cour pour espionner sa s?ur.

« Si je n'avais pas vu ces relevés, je n'aurais jamais présenté Bashir à ma s?ur », a-t-il écrit dans une lettre à la [...] Lire la suite