La princesse Charlene de Monaco "stable" après un malaise et une hospitalisation en Afrique du Sud

·2 min de lecture

La princesse, qui se trouve depuis des mois dans son pays natal, l'Afrique du Sud, a subi une opération en août dernier.

La princesse Charlene de Monaco, transportée d'urgence dans un hôpital en Afrique du Sud après un malaise, est dans un état "stable", a indiqué ce vendredi sa fondation.

"La princesse est dans un état stable", a déclaré l'organisation dans un communiqué. "Charlene de Monaco a été transportée à l'hôpital en ambulance tard dans la nuit de mercredi à jeudi après un malaise lié à des complications suite à une grave infection de l'oreille, du nez et de la gorge contractée en mai".

Opérée en août dernier

Le 13 août dernier, le cabinet du prince de Monaco avait indiqué que Charlene allait subir une opération de quatre heures sous anesthésie générale, sans plus de détails sur le lieu, l'heure ou la nature de l'opération.

"S.A.S. le Prince Albert et Leurs enfants, le Prince Héréditaire Jacques et la Princesse Gabriella La rejoindront pendant Sa période de convalescence", ajoutait le communiqué, sans préciser une date.

Des rumeurs de séparation ou divorce

Récemment, la presse people internationale (Hola! en Espagne, mais aussi Bunte en Allemagne ou Paris-Match en France) avait relancé les spéculations sur un divorce ou une séparation du couple princier, des rumeurs alimentées par l'absence prolongée de la princesse Charlène.

Elle réside depuis plusieurs mois en Afrique du Sud, son pays d'origine, officiellement convalescente après une infection oto-rhino-laryngologique mais elle s'y chercherait une maison, selon Bunte.

Ancienne nageuse, Charlene Lynette Wittstock, née en 1978, est l'épouse du prince de Monaco depuis 2011. Les dix ans de mariage n'avaient pu être fêtés le mois dernier en Principauté en raison de l'absence de Charlène. 

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles