La princesse Anne serait-elle la personne raciste, incriminée par le prince Harry et Meghan pendant leur interview choc ?

·1 min de lecture

C'est pourtant bien elle qui la première leur a tendu la main lors de leur volonté de démissionner de la famille royale aux premières heures de 2020. Oui la princesse Anne, âgée aujourd'hui de 70 ans, avait été la première à confier publiquement qu'elle irait rendre visite à son neveu préféré au Canada, premier pays refuge du couple Sussex. La fille chérie du prince Philip avait donc décidé de garder un lien ténu entre eux et la couronne. Mais aujourd'hui, voilà qu'une intime du palais révèle que ce serait peut être elle qui aurait eu des mots, jugés déplacés et à caractère raciste par Meghan et Harry, au sujet de la couleur de peau de leur premier né...

C'est en tous cas ce qu'on peut lire dans les colonnes du Daily Mail à travers le témoignage de Lady Colin Campbell. Rappelons que Harry et Meghan avaient déclaré lors de leur interview avec Oprah Winfrey qu'il y avait dans leur entourage des personnes qui s'étaient exprimé sur leur inquiétude quant au degré de noirceur de la peau à la naissance de Archie. Sans jamais cité l'auteur(e) de cette parole calomnieuse. Et l'aristrocrate affirme que le couple visait bel et bien la princesse Anne. Mais elle y met un moderato, arguant que son altesse royale s'inquiétait, pas plus. Qu'elle n'était pas dans le dénigrement raciste, ni dans l'anti-métissage. On est en droit de tordre un peu le bec tout de même.... Car ce témoin ajoute : "La princesse Anne s'est inquiétée des effets désastreux que cela aurait sur la famille de permettre à quelqu'un (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

"J'ai pleuré de rage et de tristesse" : cette lourde décision liée au confinement qui a bouleversé Edouard Philippe
Martin Blachier fustige la fermeture des écoles, selon lui Emmanuel Macron "s'est pris les pieds dans le tapis"
Pourra-t-on se déplacer durant le week-end de Pâques ? Le gouvernement répond aux nombreuses interrogations
Réouverture des restaurants et des lieux de culture : Emmanuel Macron évoque des premières perspectives (VIDEO)
"Ça va être un mois de vacances dans leur maison secondaire" : Pascal Praud tacle le comportement des "gens aisés" face aux restrictions sanitaires (VIDEO)