«Princess Doe», ado mystérieusement tuée, enfin identifiée 40 ans après

DR

Une adolescente retrouvée morte en 1982 aux Etats-Unis a enfin été identifiée. Son meurtrier présumé a de son côté été inculpé.

Elle était surnommée «Princess Doe», surnom affectueux que la ville de Blairstown, aux Etats-Unis, lui avait donné après la tragédie. Le 15 juillet 1982, cette adolescente a été retrouvée morte dans ce petit canton du New Jersey par des employés d’un cimetière. Durant 40 ans, cette jeune fille sans identité, dont personne ne savait rien, est restée un mystère. Qui était-elle ? Que lui est-il arrivé ? Vendredi dernier, les autorités ont annoncé avoir enfin pu mettre un nom sur la victime. Dawn Olanick était âgée de 17 ans lorsqu’elle a été tuée près de Long Island, indique le «New Jersey Herald ».

Le procureur James Pfeiffer a expliqué en conférence de presse que même si cette affaire était restée non résolue durant des décennies, les enquêteurs n’ont jamais «oublié» l’adolescente. Il aura fallu attendre que les techniques de recherches ADN évoluent pour qu’enfin, son identité lui soit rendue. C’est en février dernier qu’une équipe de scientifiques a pu réexaminer des échantillons ADN de la petite princesse de Blairstown, qui étaient jusque-là en trop mauvais état pour être utilisables. Une fois ces expertises réalisées, les généalogistes ont pris le relais afin de retrouver sa famille.

Tuée deux jours avant d'être retrouvée

D’après les enquêteurs, Dawn Olanick aurait été tuée deux jours avant la découverte de son cadavre. Son crâne avait été fracturé à plusieurs endroits, laissant penser qu’elle avait été frappée à coup de batte ou de bar en fer. Son identification avait été rendue d’autant plus difficile que le corps avait commencé à se décomposer rapidement en raison de la forte chaleur cet été-là. En plus de l’annonce de son identité, la police a également fait savoir qu’un suspect avait été inculpé. Arthur Kinlaw,(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles