Le prince William fait déjà la loi chez les Windsor : ce mot d’ordre incontesté

·1 min de lecture

On le sait, les membres de la famille royale ont parfois interdiction d’évoquer publiquement les crises qui frappent la couronne afin de préserver la monarchie et la stabilité du pays. Le Sun vient tout juste de révéler que le prince William aurait lui aussi été touché par le coronavirus, à l'instar de son père le prince Charles. Si la presse avait été informée de la contamination de l’héritier du trône, rien n’avait fuité concernant le diagnostic du prince William.

Une contamination pourtant connue de chacun des membres de la famille royale. Selon une source, la reine était inquiète lorsque William et le prince Charles - ses deux héritiers directs - ont tous deux été contaminés. Afin d’éviter de provoquer la panique au sein de ce pays qui compte plus de 46 000 décès des suites du coronavirus, ordre avait été donné par le prince William de ne pas piper mot dans la presse. Une allégation confirmée par une source royale qui dément néanmoins la forme relativement grave contractée par le prince William. "De ce que j’ai compris, il n'était pas alité et il a plutôt bien vécu cette période, continuant à travailler la plupart du temps", a déclaré l'initié cité par Vanity Fair. Puis, l’informateur ajoute : "Ce n'était pas un secret pour la famille, mais William ne voulait pas que ça sorte parce qu'il ne voulait pas inquiéter la nation". "À un moment comme celui-ci, la famille royale est très importante pour apporter stabilité et soutien à une nation inquiète", faisait savoir une source (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Valérie Trierweiler accusée de « contester les règles » du confinement, elle réplique
Shannen Doherty rattrapée par le cancer : elle refuse d'être "enterrée trop vite"
Melania Trump hargneuse envers Joe Biden : ce discours qui a surpris
Vianney : comment Les Enfoirés l’ont convaincu de rejoindre la troupe
Le saviez-vous ? Gabriel Attal a été en couple avec l’ex du fils de François Hollande