Le prince William complice avec son père Charles : comment leur relation a évolué depuis le départ de Harry

Les crises déchirent autant qu'elles rapprochent. Et ce n'est pas la monarchie britannique qui dira le contraire. Depuis le départ de Meghan Markle et du prince Harry pour le Canada, la famille royale britannique affiche un front uni. Le "Fab four" d'origine étant définitivement dissout, Kate Middleton et William ont trouvé de nouveaux alliés avec Camilla Parker-Bowles et le prince Charles. Déjà proches, les futurs monarques ne cessent de se serrer les coudes. Une situation qui aurait permis le rapprochement entre le duc de Cambridge et son père, comme le commente Ingrid Seward, rédactrice en chef de la revue Majesty, citée par Ok! Magazine et reprise par le Daily Mail.

Cette grande complicité père-fils est notamment apparue le 11 février dernier, à l'occasion de la visite au centre de réadaptation médicale, dans le Leicestershire. Père et fils ont affiché une proximité non dissimulée. On pouvait notamment voir sur l'un des clichés de l'événement le prince Charles masser les épaules de William. Pour la journaliste Ingrid Seward, cette sortie est la preuve du resserrement des liens entre les deux hommes, après le départ de Harry. "Charles a beaucoup soutenu William ces dernières semaines parce qu'il a tellement de choses à gérer", analyse l'observatrice royale.

Même sens de l'humour

Le fils d'Elizabeth II, qui aurait tendance à multiplier les rendez-vous, "fait maintenant un vrai effort pour se réserver des dates avec William", poursuit la rédactrice en chef de Majesty. Le prince

Retrouvez cet article sur GALA

Elizabeth II dépitée : pourquoi Kate Middleton et William sont ses seuls espoirs
VIDÉO - Stars à Nu : Benjamin Castaldi et Gilles Verdez jouent le jeu jusqu'au bout sur le plateau de TPMP
VIDÉO - Après l'affaire Sarah Abitbol, Philippe Candeloro président de la fédération ? Il répond
Fini les fâcheries : Marie-Caroline Le Pen, la grande soeur de Marine de retour après la trahison
Star Academy truquée ? La réponse cinglante de Nathalie André à Georges-Alain