Prince William à Singapour : mordu par une fillette de huit mois, il a eu une attendrissante réaction

Papa de trois enfants, le prince William sait comment s'y prendre avec les nouveaux-nés. Ce dimanche 5 novembre, il s'est rendu seul à Singapour pour la troisième édition du prix Earthshot. Mais à peine sorti de l'aéroport, le prince de Galles a fait une rencontre inattendue. Dans la foule se trouvait une petite fille de huit mois, prénommée Albane Cosa, qui semblait particulièrement intéressée par l'arrivée du prince. Lorsqu'il s'est penché vers elle, le nouveau-né a attrapé son doigt pour le mordiller. Un moment attendrissant qui a été immortalisé par les journalistes et les internautes. Et ce geste n'est pas passé inaperçu. De nombreuses vidéos et photos de cette rencontre ont été partagées sur les réseaux sociaux. Le prince William semble lui aussi avoir apprécié cet échange. Une fois son doigt récupéré, l'époux de Kate Middleton a salué le reste de la foule et pris quelques photos avec le public, rapporte le média The Sun. Une chose est sûre, le prince William a été très bien accueilli par les habitants de Singapour.

Un arbre en hommage à la reine Elizabeth II

Sa première journée à Singapour a commencé par la visite officielle de Jewel, un espace vert tropical situé non loin de l'aéroport. C'est en compagnie de Sim Ann, la ministre des Affaires étrangères de Singapour et de James Fong, actuel PDG de Jewel, que le prince William a pu découvrir ce complexe naturel. Mais pas que. Ce fut également l'occasion pour lui de voir (...)

Lire la suite sur Closer

Emilie Dequenne atteinte d'un cancer : "Entre deux hospitalisations...", elle donne de ses nouvelles
Jacques Dutronc : pourquoi il a volontairement oublié de parler de son fils Thomas dans ses mémoires
Astrologie 2023 : ce qui attend le signe de la Vierge en novembre sur le plan de la santé
Meurtre barbare du petit Prince McCree : deux jeunes voisins avouent, leur récit fait perdre toute foi en l’humanité
Les parents qui vont dans ce restaurant sont facturés 47 euros en plus à cause de l’éducation qu’ils donnent à leurs enfants