Le prince Philip : cette enfance à part auprès d'une mère schizophrène

·1 min de lecture

Le prince Philip est mort à 99 ans le 9 avril 2021, après une vie riche d'événements et un destin incroyable, pour celui qui a toujours du rester dans l'ombre de sa femme, la reine Elizabeth. Un destin loin de cette enfance triste et solitaire, seul garçon et petit dernier d'une fratrie de cinq enfants, élevés par Alice de Battenberg, une mère sourde, courageuse et religieuse mais aussi schizophrène.

Alice de Battenberg, la mère du prince Philip a eu une vie hors du commun. Avec son mari, le prince Andrew de Grèce et du Danemark, ils se sont retrouvés avec leurs enfants exilés en Grèce suite à la guerre greco-turque entre 1919 et 1922. Rendu responsable du conflit, le militaire prince Andrew a failli être exécuté, ce qui a profondément traumatisé Alice de Battenberg, la plongeant dans la schizophrénie et la dévotion pour l'Eglise orthodoxe. Des troubles du comportement tels qu'ils ont nécessité l'aide du docteur Sigmund Freud et de deux de ses fidèles, selon la Bristish Psychological Society.

Alice de Battenberg aurait donc séjourné dans un asile psychiatrique suisse dans les années 30 où elle aurait été suivi pour calmer ses " délires religieux qui étaient le produit d'une frustration sexuelle ". Le prince Philip, alors à peine âgé de 9 ans, a rapidement été envoyé étudier en Angleterre, loin de cette mère fantasque et instable.

Alice de Battenberg était aussi une mère courage et déterminée malgré tout, qui sauvera de nombreuses familles juives durant la seconde guerre mondiale (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Koh-Lanta : qu’est devenu le 1er gagnant, Gilles ?
"Elle a mis tout le monde dans la m... " : l'affaire des dîners clandestins ébranle le gouvernement
Prince Philip : ses derniers jours entre Elizabeth II et Charles
« C’est difficile d’être la roue de secours » : Elizabeth II a beaucoup pardonné à Harry
Quand le prince Philip encourageait la liaison de Charles et Camilla