Le prince Philip, époux d'Elizabeth II, quitte l'hôpital après un long séjour d'un mois

·1 min de lecture

 

Un mois après son admission pour une infection puis un problème cardiaque, le prince Philip, époux presque centenaire de la reine Elizabeth II, a quitté mardi l'hôpital à Londres, en pleine tempête pour la monarchie britannique. Le prince est retourné au château de Windsor, à l'ouest de Londres, où il a passé le confinement avec son épouse Elizabeth, 94 ans, a précisé le palais de Buckingham dans un communiqué.

Son hospitalisation est intervenue dans une période de crise pour la famille royale, avec la diffusion le 7 mars aux Etats-Unis d'une interview explosive du prince Harry, petit-fils de la reine, et de sa femme Meghan Markle, près d'un an après leur retrait effectif de la monarchie et leur exil en Californie. Le couple a dénoncé le racisme de certains membres de la famille royale, tout en précisant qu'il ne s'agissait ni du prince Philip, ni de la reine, et Meghan a avoué avoir eu des pensées suicidaires. 

Il fêtera ses 100 ans en juin

Le prince Philip, qui fêtera son centième anniversaire en juin, avait été admis le 16 février dans un hôpital privé de la capitale britannique, le King Edward VII. Il y était retourné pour poursuivre sa convalescence après avoir subi "avec succès", début mars, une intervention pour un problème cardiaque préexistant dans un autre établissement londonien, l'hôpital St Bartholomew's, doté du plus grand service cardiovasculaire spécialisé en Europe. 

Réputé pour son fort caractère mais aussi pour ses gaffes, le duc d'Edimbourg avait été hospi...


Lire la suite sur Europe1