Prince Of Persia (Disney+) : retour sur le légendaire jeu vidéo à l'origine du film

·1 min de lecture

Jake Gyllenhaal en prince voltigeur, Gemma Arterton en princesse Tamina et une flopée de solides seconds rôles du cinéma américain (Ben Kingsley, Alfred Molina, Toby Kebbell), des séquences d'action spectaculaires, la touche Jerry Bruckheimer à la production... Prince Of Persia : les sables du temps, sorti en mai 2010, fut l'un des blockbusters les plus rentables de cet été-là avec 336 millions de dollars de recettes pour 90 millions de dollars de budget. Il faut dire que le film a pu compter sur l'importante base de fans constituée par le jeu vidéo culte des années 90. Tout commence en 1985 quand un jeune programmeur informatique du nom de Jordan Mechner travaille seul sur la création d'un petit jeu. Le joueur y incarne un aventurier qui s'échappe d'un palais inspiré des contes des Mille et une nuits et combat des hordes de gardes pour délivrer la fille d'un sultan. Quatre ans sont nécessaires pour faire aboutir le projet. Jordan Mechner travaille en famille : son père l'aide en composant les musiques du jeu et son jeune frère sert de modèle pour l'animation du personnage.

Baptisé Prince Of Persia, le jeu sort à la rentrée 1989 aux Etats-Unis mais ce n'est pas tout de suite un succès. Il faut attendre l'explosion du marché des consoles, au début des années 90, pour que le titre connaisse un engouement important. Par bien des aspects, Prince Of Persia est novateur : l'animation très fluide pour l'époque notamment grâce à la technique de la rotoscopie, l'utilisation de la barre (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

"7h30 et je pleure déjà", "Magnifique et touchant"... Disney émeut la Toile avec son court-métrage de Noël
"Des airs de Gilles Verdez" : Jean-Paul Rouve fait hurler de rire les internautes avec une vidéo bluffante
"Je pense souvent à lui" : Adèle Exarchopoulos se confie sur sa relation actuelle avec le cinéaste décrié Abdellatif Kechiche
Rambo : "Le monde a perdu un grand artiste", quand Sylvester Stallone rendait un vibrant hommage à Brian Dennehy, inoubliable méchant du film
Une famille à louer (France 3): tire-bouchon, menottes… Benoît Poelvoorde s'amuse avec les objets cultes de sa carrière (VIDEO)