Prince Jean : l'héritier présomptif du trône de France se rebiffe !

·1 min de lecture

Loyer impayés, factures d’eau et d’électricité laissés lettres mortes… L’histoire pourrait paraître bougrement banale si elle ne concernait pas l’héritier présomptif au trône de France, le prince Jean d’Orléans. Comme le relatent nos confrères du Journal du Dimanche, le 16 mai, celui que l'on nomme également « Jean de France » est en litige pour avoir vécu gratuitement au domaine royal de Dreux (Eure-et-Loir) depuis près de longues années. Et le créancier agacé n’est autre que… son grand-père, Henri d’Orléans.

Remise en contexte. Henri d’Orléans est président d’honneur de la fondation d’utilité publique Saint-Louis, qu’il a lui-même fondée en 1974 pour assurer « la conservation, la mise en valeur et l’entretien » des biens historiques des Orléans. Le domaine royal de Dreux est donc concerné, au même titre que le château d’Amboise sur les bords de la Loire, celui de Bourbon-l’Archambault et la chapelle Notre-Dame-de-Compassion, à Paris.

Mais lorsque Jean d’Orléans décide de s’installer à Dreux, les administrateurs de la fondation voient cette arrivée d’un très mauvais œil. Le droit d’usage du lieu à titre gracieux avait en effet été accordé à la mère de l’héritier présomptif, Marie-Thérèse de Wurtemberg, mais ne devait pas s’appliquer de fait à lui. Dès 2011, Henri d’Orléans envoie un courrier très clair à son petit-fils : « Je te demande fermement de retirer les objets ou meubles que tu as déjà déposés illégalement », lui enjoint-il. La réponse ne se fait pas attendre, mais elle (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Le roi de Thaïlande gravement malade : les rumeurs persistent et s’intensifient
Camilla Parker Bowles : son ex-neveu aveugle et autiste, bientôt star de cinéma
Emmanuel Macron « se livre à de basses manœuvres » : le président encore décrié
PHOTO - Gabriella et Jacques de Monaco : qui est leur adorable petite cousine Kaia-Rose ?
INTERVIEW - Marghe, gagnante de The Voice : "J'ai eu de la chance d'avoir Florent Pagny comme coach"