Prince Harry : ces scènes de sexe de Meghan dans Suits qu'il regrette d'avoir regardées

  • Le prince Harry avoue avoir fait des recherches sur Google pour voir les scènes de sexe de sa femme, Meghan Markle.

  • Dans la série Suits, Meghan Markle se lance dans une étreinte passionnée avec son partenaire à l'écran.

  • Le prince Harry affirme regretter d'avoir regardé les scènes et a eu besoin d'une thérapie après.

Les mémoires du prince Harry, Spare, sont prévues sortir le 10 janvier prochain au Royaume Uni. Dans des extraits publiés plus tôt et relayés par les médias anglo-saxons, on en apprend davantage sur le contenu du livre. Dans son autobiographie, le prince Harry, 38 ans, revient sur ses premières révélations étonnantes, on apprend que le fils cadet du roi Charles III d'Angleterre, 74 ans, regrette également avoir regardé les scènes de sexe torrides de sa femme Meghan Markle dans la série Suits. Dans cette série à succès, Meghan Markle, duchesse de Sussex, joue le rôle de l'avocate Rachel Zane. Le personnage joué par l'épouse du prince Harry développe des sentiments pour son partenaire à l'écran, joué par l'acteur Patrick J. Adams. Dans ses mémoires, le prince Harry révèle avoir googlé certaines des scènes de sexe de sa femme et les avoir regardés en ligne. Une action qu'il décrit comme étant une erreur.

Prince Harry : le duc de Sussex avait besoin d'une "thérapie par électrochoc"

Le papa de Archie et de Lilibet Diana confirme qu'il voudrait sortir ses scènes de sexe torrides de son esprit. Le prince Harry a mentionné avoir (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

"Maman a eu un accident" : Charles glacial et maladroit avec Harry pour lui annoncer le sort tragique de Lady Di
Princesse Charlotte en danger ? La vérité du Prince Harry sur le scandale de la couronne de fleurs toxiques
Prince Harry : main dans la poche, look très sage… découvrez les images de sa prochaine interview explosive
Prince Harry témoin de William ? Ses révélations sur sa rétrogradation lors du mariage de son frère
Prince Harry à l'ouest : ce jour où une poubelle a commencé à lui parler