Le prince Harry "prêt" à se réconcilier avec son frère William... malgré les tensions autour de Meghan Markle

·1 min de lecture

S’il doit y avoir une raison pour laquelle le prince Harry accepte de retourner en Angleterre, il faut qu’elle soit particulièrement importante. En avril dernier, c’est d’abord pour les funérailles de son grand-père, Philip Mountbatten, que le papa d’Archie et Lilibet avait accepté de remettre un pied sur son sol natal. Cette fois, c’est pour une autre personne chère à son coeur qu’Harry est de retour à Kensington Palace : le jeudi 1er juillet aura lieu l’inauguration de la statue en hommage à sa regrettée maman, Lady Diana. Un évènement qui promet d’être chargé en émotion, et autour duquel les princes Harry et William pourraient enfin avoir une discussion honnête après des mois de polémiques.

Il faut dire que même la naissance du deuxième enfant de Meghan Markle et du prince Harry n’a visiblement pas apaisé le feu brûlant provoqué par les Sussex. Ces derniers temps, le couple désormais installé en Californie n’a eu de cesse de jeter l’opprobre sur la famille royale. Outre-Manche, c’est l’expert royal, Robert Lacey, qui a expliqué l’origine des rancoeurs. En 2019, suite aux rumeurs selon lesquelles Meghan Markle aurait plus d’une fois tenté "d’intimider" des membres du personnel de Kensington, le prince William s’en serait pris directement à son frère cadet. Depuis, l’ex-actrice américaine a formellement nié les accusations qui pesaient sur elle, tandis que le prince Harry semble "disposé" à admettre ses propres torts.

En effet, toujours selon les propos de Robert Lacey rapportés (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

"Il y en a même qui ne sont rien du tout !" : François Hollande raille Emmanuel Macron à l'avant-première du film Présidents
Eric Zemmour candidat à la présidentielle 2022 ? Il dément l'avoir annoncé à son éditeur
Elisabeth II : le programme des 70 ans de règne de la reine (déjà) dévoilé
Déconfinement : jauge dans les restaurants et salles de sport, port du masque... quelles sont les restrictions qui tombent ce 30 juin ?
Furieux contre les anti-vaccins, le journaliste de RMC Emmanuel Lechypre veut les "vacciner de force, emmenés au centre par deux policiers" !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles