Prince Harry : pourquoi il aurait eu peur que Meghan Markle le quitte

·1 min de lecture

La rupture est consommée. En mars dernier, Meghan et Harry entérinaient la séparation avec la famille royale britannique en accordant une interview à Oprah Winfrey dans laquelle ils faisaient des révélations chocs sur le clan Windsor. Meghan Markle assurait avoir été "réduite au silence" et déplorait n'avoir "pas été protégée" lors de son (court) passage à Buckingham. Harcelée, elle confiait même avoir eu des pensées suicidaires. Ensemble, Meghan et Harry ont donc décidé de s'éloigner de l'Angleterre en s'installant d'abord au Canada, puis aux États-Unis.

"Ma plus grande inquiétude était que l'histoire se répète", confiait Harry, évoquant le destin tragique de sa mère, Diana Spencer, décédée le soir du 31 août 1997 après un accident de voiture sous le pont de l'Alma alors qu'elle était poursuivie par les paparazzi. "Je suis juste soulagé et heureux d'être assis ici et de vous parler auprès de mon épouse. Parce que je ne peux pas imaginer ce que ça a été pour elle [Diana, ndlr] de traverser ces épreuves toute seule il y a des années. Ça a été incroyablement difficile pour nous deux, mais au moins on est ensemble", ajoutait-il.

Inquiet pour son épouse, Harry aurait même eu peur d'être quitté par Meghan à cause, entre autres, de la pression médiatique. C'est ce qu'a expliqué Angela Levin, experte de la famille royale, dans le documentaire Meghan et Harry : les affranchis, à écouter en podcast sur BFM. "Il a eu peur que Meghan ait envie de le quitter parce qu'elle ne pouvait pas supporter (...)

Lire la suite sur le site de Voici

VIDEO Jean-Michel Blanquer : le ministre joue à la marelle et perd au Chifoumi dans une séquence étonnante
PHOTO Moundir : excédé, il partage un cliché choc de son hospitalisation en réanimation
Obsèques du prince Philip : Mike Tindall se confie sur l'ambiance "étrange"
Baptiste (N'oubliez pas les paroles) : sa réponse aux critiques homophobes qu'il subit
Sheila invitée à promouvoir le vaccin AstraZenecca ? Elle réagit à une plaisanterie de Bertrand Chameroy