Le prince Harry ne se fie plus qu’à la mère de Meghan Markle : comment Doria Ragland s’est imposée

Le prince Harry et Meghan Markle s'éloignent de la famille royale britannique, mais ils ne se retrouvent pas seuls pour autant. En Amérique du Nord, où ils passeront désormais une grande partie de leur temps, ils peuvent compter sur le soutien de Doria Ragland, la mère de la duchesse de Sussex.

Contrairement au père de cette dernière, qui ne se gêne pas lorsqu'il s'agit de les critiquer, elle est toujours restée discrètement à leurs côtés. Présence apaisante et de bon conseil, elle a pu tisser un lien fort avec son beau-fils. Une source anonyme a commenté au Sun ce mardi 21 janvier : "On sait tous qu'il n'a plus de mère vers qui se tourner pour demander des conseils, mais il est devenu plus proche que jamais de Doria." Doria Ragland inspire "énormément de respect" à Harry selon cette même source. Avec Meghan Markle, ils "lui ont parlé de ce qu'ils prévoyaient durant tout le processus".

"Meghan et Harry lui font confiance à 100%"

Pendant qu'ils se posaient la question de quitter ou non la famille royale, la professeure de yoga "a été le calme personnifié" : "Meghan et Harry lui font confiance à 100%." Doria Ragland, toujours prête à apporter son aide, a su les guider, sans pour autant les influencer dans leur décision : "Doria leur a simplement assuré que, quelque soit le chemin qu'ils prennent, elle les soutiendrait. Mais elle leur a aussi conseillé de bien réfléchir avant de prendre une décision, car ils pourront difficilement changer d'avis après coup."

Après quelques semaines

Retrouvez cet article sur GALA

VIDEO - Margaux obsédée par N'oubliez pas les paroles ? "Mon cerveau a un peu de mal à déconnecter"
Télématin : Laurent Bignolas sur la sellette ? Il "est laissé de côté"
Prince William : ce nouveau rôle qui le prépare à devenir roi
Jacques Chirac : ces scènes olé olé sur la banquette arrière de la voiture avec une femme politique
Mairie de Paris : Emmanuel Macron va recevoir Cédric Villani pour "le ramener à la raison"