Le prince Harry n’en démord pas : il exige des excuses pour Meghan

·1 min de lecture

Les révélations ont été nombreuses et ont eu de quoi surprendre. Lors de leur interview face à Oprah Winfrey, Meghan Markle et le prince Harry n'ont pas mâché leurs mots. Une affirmation a notamment provoqué une onde de choc : ils ont déclaré qu'un membre de la Firme avait demandé à quel point la peau d'Archie serait foncée avant sa naissance. La duchesse de Sussex a également fait savoir qu'elle n'avait pas fait pleurer sa belle-soeur Kate Middleton, mais que l'inverse s'était produit. Meghan Markle qui a souffert de pensées suicidaires lorsqu'elle était enceinte, a aussi affirmé que le Palais avait refusé de lui fournir un soutien en matière de santé mentale. Tant de révélations qui ont fait trembler la couronne.

Pour ce mauvais traitement infligé par la Firme à sa femme Meghan Markle, le prince Harry réclame des excuses comme le rapporte le Daily Star, relayé par The Mirror. Têtu, le duc de Sussex n'en démord pas et regrette la façon de son épouse a été traitée. "Le problème avec Harry, c'est qu'il est accroché à l'idée d'avoir raison et qu'il veut tourner la page. Il ne reculera pas tant qu'il n'aura pas reçu d'excuses de sa famille," affirme une source.

Suite à cette interview explosive, Buckingham Palace avait mis du temps à réagir. 56h exactement. "Toute la famille est attristée d'apprendre à quel point ces dernières années ont été difficiles pour Harry et Meghan" débutait le communiqué, avant de revenir sur les accusations de racisme proférées par la duchesse de Sussex, (...)

Lire la suite sur le site de GALA

"Des coups de poing dans la gueule", Bernard Tapie furieux contre les agresseurs de son épouse
VIDEO - Pierre-Jean Chalençon pris en flagrant délit de mensonge : ces images édifiantes au Palais Vivienne
Un contrat en or : le prince Harry dévoile son premier projet avec Netflix
Laurent Wauquiez : comment sa femme veille à ne pas gêner son ascension
Meghan Markle autorisée par la reine à poursuivre sa carrière, la rumeur qui étonne