Prince Harry : l’alcool et la drogue pour oublier la mort de Diana

·1 min de lecture
Dans « The Me You Can’t See », un documentaire sur la santé mentale disponible sur Apple TV, le prince Harry raconte sa propre expérience traumatique
Dans « The Me You Can’t See », un documentaire sur la santé mentale disponible sur Apple TV, le prince Harry raconte sa propre expérience traumatique

Le prince Harry en thérapie ouverte? Dans son documentaire sur la santé mentale, The Me You Can't See, disponible sur Apple TV et coproduit avec Oprah Winfrey, le petit-fils de la reine d'Angleterre a décidé de raconter sa propre expérience traumatique, à l'image d'autres célébrités interviewées. Et il ne cache rien, notamment sur sa fuite dans la drogue ou l'alcool, qui a défrayé la chronique à l'époque et qu'il explique avec le recul par la mort de sa mère, en 1997, juste avant son adolescence. Des confessions intimes qui ont largement été relayées par la presse, notamment le Daily Mail.

« De mes 28 à mes 32 ans, ce fut une période cauchemardesque, confie-t-il face caméra, expliquant qu'il était complètement perdu mentalement. J'étais prêt à boire, à prendre de la drogue, à essayer de prendre des trucs qui me permettaient de moins ressentir ce que j'éprouvais. [?] Je ne buvais pas du lundi au vendredi, mais je buvais probablement en un jour la consommation d'une semaine, le vendredi ou le samedi soir. Et je me retrouvais à boire, non pas parce que j'aimais ça, mais parce que j'essayais de masquer quelque chose. »

Pour lui, cette dépendance est directement liée à la mort de sa mère Diana, survenue quand il avait 12 ans. « J'étais tellement en colère contre tout ce qui est arrivé et le fait qu'aucune justice n'ait été rendue? » Il dit se souvenir très précisément des bruits des sabots des chevaux tirant le cercueil de sa mère à travers les rues de Londre [...] Lire la suite