Le prince Harry explique vouloir "renouer" avec son père et son frère

Le prince Harry en Allemagne le 6 septembre 2022. - Sascha Schuermann
Le prince Harry en Allemagne le 6 septembre 2022. - Sascha Schuermann

Le fils cadet du roi Charles III, en froid avec sa famille depuis son exil aux États-Unis avec son épouse Meghan, se confie dans une interview à paraître.

Le prince Harry agiterait-il le drapeau blanc? Le fils cadet du roi Charles III, en froid avec sa famille depuis qu'il s'est exilé en Californie avec son épouse, laisse entendre dans une interview télévisée à paraître qu'il souhaite que les tensions s'apaisent au sein de la famille royale.

"Je voudrais renouer avec mon père. Je voudrais renouer avec mon frère", déclare-t-il dans un premier extrait diffusé ce lundi par la chaîne anglaise ITV, en vue de la diffusion intégrale de l'interview ce dimanche.

Depuis que Harry et Meghan on quitté leurs rôles de premier plan au sein de la famille royale, début 2020, ils ont multiplié les prises de paroles aux airs de règlement de compte.

Après une interview à charge contre la Couronne accordée à Oprah Winfrey en 2021, puis une série documentaire non moins explosive diffusée sur Netflix en décembre, Harry s'apprête à sortir ses mémoires, Le Suppléant (Fayard), le 10 janvier prochain. Un ouvrage qui promet, lui aussi, son lot de révélations, et qu'il promeut avec cette interview pour ITV.

"Je veux une famille, pas une institution"

"Les choses n'avaient pas à se dérouler ainsi", regrette-t-il dans ces premiers extraits, indisponibles en France mais relayés pas Sky News. Avant d'employer un ton un peu moins pacifiste, en assurant que la famille royale "n'a montré absolument aucune volonté de réconciliation". "Je veux une famille, pas une institution", assène-t-il encore. Selon lui, Buckingham estime "qu'il vaut mieux que (Meghan et lui) restent perçus comme les méchants de l'histoire."

Le couple princier, parents d'Archie (3 ans) et Lilibet (18 mois), ont plusieurs fois dénoncé l'acharnement des tabloïds à leur égard, présenté comme les raisons de leur départ. Plus récemment, ils ont laissé entendre que Buckingham avait délibérément entretenu la mauvaise image de Harry et Meghan auprès des médias.

"À chaque fois que j'essayais de rester discret, il y avait des fuites"

Une autre interview, elle aussi enregistrée en vue de la parution de son livre, sera diffusée ce dimanche sur la chaîne américaine CBS. Dans un premier extrait, le prince Harry explique au journaliste-star Anderson Cooper qu'il a tenté de garder ses mésententes avec la famille royale dans la sphère privée, mais qu'il avait été forcé de les rendre publiques:

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Et d'accuser Buckingham de liens dissimulés avec la presse: "Ils vont parler avec un correspondant, et ce correspondant va littéralement recevoir toutes les informations pour écrire un article. Et à la fin (de l'article), il sera écrit qu'ils ont tenté de contacter Buckingham Palace pour obtenir un commentaire. Mais tout l'article, c'est Buckingham Palace qui commente. Alors quand (Meghan et moi) entendons depuis six ans 'On ne peut pas diffuser de communiqué pour vous protéger' mais qu'ils le font pour d'autres membres de la famille... Arrive un moment où le silence est une trahison."

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - La Minute du prince Harry