Le prince Harry commence à parler comme Meghan : ce mimétisme remarqué

Par amour pour elle, il a coupé les ponts avec la famille royale qui hésite entre indifférence et indulgence. Il a encore choisi le luxe d'Hollywood en pleine pandémie, s'est lancé dans une bataille risquée contre la presse britannique, n'écoute plus que les conseils des communicants de son épouse. Alors que son apparence - sa chevelure surtout - semble avoir changé depuis son installation à Los Angeles, le prince Harry surprend également par sa nouvelle réthorique et des éléments de langage empruntés à Meghan Markle.

Outre une annonce concernant le report vivement regretté des Invictus Games, jeux paramilitaires censés se dérouler à La Haye en ces premiers jours de mai, le fils cadet de Charles a enregistré un message à l'attention des OnSide Awards, diffusés en ligne cette année. Soutenu par le duc et la duchesse de Sussex, cette cérémonie vise à récompenser la jeunesse qui s'est distinguée par ses talents ou ses efforts caritatifs. Mais face caméra, le papa du petit Archie, qui vient de fêter son premier anniversaire de façon très remarquée, a repris des propos déjà entendus dans la bouche de son épouse, comme l'a remarqué le Sun : "Chapeau à chacun de vous qui ne vous contentez pas de survivre, mais tentez de vivre pour le mieux", a déclaré Harry. Une formule déjà utilisée par Meghan Markle, en Afrique du Sud, à l'automne dernier.

Des propos déjà tenus par Meghan Markle dans le documentaire Harry & Meghan : An African Journey

Face aux caméras de ITV qui filmait le documentaire

Retrouvez cet article sur GALA

Alessandra Sublet et son ex au bout du rouleau ? Ils attendent avec impatience la réouverture des bars !
Tous en cuisine avec Cyril Lignac : les ingrédients et la recette du lundi 11 mai
Le chanteur Aldebert sort une chanson pour expliquer aux enfants les gestes barrières
Guillaume Canet paralysé pendant plusieurs mois : "J'étais au bord du gouffre"
VIDEO - Faustine Bollaert de retour "après de longues semaines" : son touchant message aux téléspectateurs