Prince Harry : Cocaïne à 17 ans... il confesse enfin tout de ses excès de jeunesse

Prince Harry : Cocaïne à 17 ans... il confesse enfin tout de ses excès de jeunesse - BestImage
Prince Harry : Cocaïne à 17 ans... il confesse enfin tout de ses excès de jeunesse - BestImage

Une autobiographie dans laquelle il avoue tout ! Particulièrement à charge contre sa famille et notamment contre son frère William, Spare, le livre du prince Harry, est également l'occasion pour lui de se confier sur ses erreurs de jeunesse. Et notamment au sujet de la drogue, qu'il avoue sans problèmes avoir testé plus jeune...

Ce n'est une surprise pour personne : la jeunesse du prince Harry a été plutôt chaotique. Perdu sans sa mère, Lady Diana, morte juste avant ses 13 ans, le petit-fils d'Elizabeth II a multiplié les bêtises. Allant des plus softs, comme les soirées arrosées ou les écarts du protocole... aux plus graves : sa soirée avec un uniforme nazi, notamment ou ses coups de poing aux photographes. Et bien sûr, à la drogue, dont il n'avait jamais vraiment parlé jusqu'alors.

Mais dans son autobiographie, Spare (Le suppléant pour la version française), il ne cache rien et explique qu'en plus de l'alcool, il a "bien sûr" testé d'autres drogues dont la cocaïne. "Ce n'était pas très amusant, ça ne m'a pas rendu particulièrement heureux" explique-t-il, avant de se justifier, "mais ça m'a fait me sentir différent, et c'était mon objectif principal, se sentir, être différent".

A cette époque, le jeune homme est particulièrement perdu : son frère est parti pour l'université, où il rencontrera d'ailleurs Kate Middleton, et il ne trouve plus sa place dans une famille trop rigide. Alors, lors d'un "week-end de chasse", il cherche la nouveauté et sniffe sa "première ligne". "J'étais un jeune de 17 ans qui voulait essayer n'importe quoi qui vienne bousculer l'ordre établi. En tout cas c'est ce dont j'essayais de me convaincre", écrit-il, aujourd'hui bien plus sage.