Prince Harry : cette blague terrible de Charles à sa naissance qui lui a inspiré le titre de ses mémoires

  • Les mémoires du prince Harry, intitulées Spare (Le Suppléant) paraîtront le 10 janvier 2023.

  • Le duc de Sussex y explique notamment que le titre de son livre a été inspiré par une mauvaise blague du roi Charles III le jour de sa naissance.

  • Son père aurait utilisé le terme "suppléant" pour le désigner.

C'est le livre le plus attendu de ce début d'année. Le 10 janvier prochain, toutes les librairies du monde mettront en vente Spare (Le Suppléant), les mémoires très attendues du prince Harry. Un livre riche en révélations, dans lequel le duc de Sussex explique notamment ce qui a inspiré le titre de son œuvre. Jusqu'alors, l'appellation du livre semblait faire simplement référence à l'expression brittanique "the heir and the spare" (l'héritier au trône et le remplaçant), mais il s'avère que l'inspiration derrière ce titre déchirant va bien au-delà...

Dans ses mémoires, le cadet du prince William explique avoir tiré son titre d'une plaisanterie faite par son père, l'alors prince Charles de Galles, le jour de sa naissance. Ce jour-là, en s'adressant à sa femme, Lady Diana, celui-ci se serait exclamé : "Merveilleux ! Maintenant tu m'as donné un roi et un suppléant. Mon travail est fini." Une blague vraisemblablement en lien avec la fameuse expression, qui a toutefois laissé un goût amer au jeune prince, lorsqu'elle lui a été répétée...

Des révélations explosives sur le prince William à venir

Selon les premières révélations de The Guardian, (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Letizia d'Espagne : découvrez le prix totalement dingue de sa robe de mariée
Kate Middleton rhabillée pour l'hiver : quand une papesse de la mode balançait sur son absence de style
Meghan Markle : cette rumeur non démentie qui fait encore trembler la famille royale
Meghan Markle : sa réaction édifiante à la révélation du prince Harry sur sa bagarre avec William
"Par pitié les garçons…" : ce que Charles III aurait supplié ses fils de ne pas faire, selon les mémoires d'Harry