Prince George : ce choc que Kate Middleton et William lui épargnent... pour l'instant

·1 min de lecture

Il est le premier enfant du couple de Cambridge, et par conséquent le troisième dans l'ordre de succession au trône britannique, après son père et son grand-père. C'est un fait, la vie du prince George ne sera donc jamais ordinaire, et ses parents, le prince William et Kate Middleton, en sont parfaitement conscients. Pourtant, très tôt, les Cambridge ont pris la décision de ne pas informer leur fils du destin qui l'attend, pour le laisser profiter de sa vie de petit garçon le plus longtemps possible. Hors de question pour le prince William de retirer à son fils de 7 ans le bonheur d'être un enfant comme les autres, lui qui a tant souffert d'être constamment ramené à ses responsabilités dès son plus jeune âge. "Chaque chose en son temps et nous expliquerons un jour à George sa position dans le monde. Mais nous sommes une famille tout à fait normale", avait déclaré le duc de Cambridge.

Aux fourneaux avec ses parents dans la cuisine familiale, à un match de football avec toute sa famille pour encourager son équipe préférée, le prince George vit pour l'instant comme n'importe quel petit garçon, et possède déjà une personnalité bien affirmée. Très apprécié par ses camarades de classe de la Thomas's Battersea School où il est connu sous le nom de George Cambridge, il est parfois tout simplement appelé PG, diminutif de Prince George. "Il est très populaire et a plein d'amis, il y a vraiment peu d'agitation autour de son identité", avait confié un parents d'élèves à Vanity Fair.

Mais (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDEO - "La maison de Barbie" : Jonathann Daval moqué en prison pour ses TOC
Le roi et la reine de Thaïlande : même le Premier ministre rampe devant eux, cette vidéo déroutante
Olivier Véran "fait ce qu'il peut" : Pierre Arditi le défend bec et ongles
Melania Trump, brushing blond, cuissardes en daim : son clip glam-kitsch pour lancer Noël
Roselyne Bachelot interpellée par Nagui : "N'est-ce pas une aberration ?"