Le prince Charles dans la tourmente : un proche collaborateur forcé à démissionner

·1 min de lecture

Après la divulgation d'une lettre pour le moins délicate, ce samedi 4 septembre, Michael Fawcett, l’expéditeur et directeur général de la fondation du prince Charles, a annoncé, dimanche 5 septembre, démissionner de ses fonctions. Dans cette missive confidentielle, l’homme de 59 ans se disait prêt à aider le milliardaire saoudien Mahfouz Marei Mubarak bin Mahfouz à obtenir la naturalisation britannique en remerciement de ses dons, comme l’a rendu public le Daily Mail. "À la lumière de la générosité actuelle et la plus récente de Son Excellence… Je suis heureux de vous confirmer, en toute confiance, que nous sommes disposés et heureux de soutenir et de contribuer à sa demande de citoyenneté", expliquait-il dans le courrier accablant remis à l'assistant du cheikh.

Ce dernier demandait également à obtenir un titre honorifique, celui de chevalier de l’ordre de l’Empire britannique (KBE) après avoir été nommé commandeur de l’ordre de l’Empire britannique (CBE) en 2016, une obtention aujourd’hui jugée douteuse. "Je peux en outre confirmer que nous sommes disposés à faire une demande pour élever la distinction de Son Excellence de CBE honoraire à celui de KBE conformément au Comité d’honneur de Sa Majesté", assurait-il dans cette même lettre.

Le plus proche collaborateur du prince Charles a "proposé de se retirer temporairement" le temps d’une enquête interne, comme l’a informé l’organisation caritative royale. Une source interne au Palais a affirmé au Daily Mail que ce scandale serait (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Princesse Diana : ce mythique bijou en diamants et émeraudes estimé à 17,5 millions d’euros
« J'en ai un peu marre de cette pression » : Audrey Fleurot évoque sa vie de maman active
"Décharge émotionnelle" : Ary Abittan touché par une belle surprise dans La chanson secrète
Meryl Streep heureuse : sa fille Grace Gummer a épousé le célèbre producteur Mark Ronson
Xavier Bertrand : "Un bon candidat plus dur à affronter" pour Emmanuel Macron

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles