Le prince Charles testé positif au coronavirus : a-t-il bénéficié d’un passe-droit ?

Plus rien ne va dans la famille royale britannique. Dans quelques jours, Meghan Markle et le prince Harry ne seront plus des membres seniors de la Firm. Mais une information beaucoup plus importante est venue éclipser ce fameux Megxit : le prince Charles a été contaminé par le coronavirus. Alors que la reine Elizabeth II et son époux, le prince Philip, sont confinés au château de Windsor, le futur roi d’Angleterre est confiné dans sa demeure de Birkhall dans les Highlands avec son épouse, Camilla.

"C'est un cas individuel"

Mais une question demeure en Angleterre : pourquoi le prince Charles a-t-il pu bénéficier du fameux test, tandis que son personnel n’a pas pu y avoir droit ? Si le père de William et de Harry présente des symptômes relativement bénins, le ministre de la Santé Edward Argar a déclaré à Sky News que ces derniers étaient suffisamment importants pour qu’il puisse bénéficier du test. En revanche, il l’a assuré : le mari de Camilla Parker-Bowles n’a pas profité d’un passe-droit. “Je ne vais pas commenter les soins médicaux du Prince de Galles ou sa position particulière parce que c'est un cas individuel. Je ne vais pas commenter le cas individuel de qui que ce soit”, a précisé le ministre de la Santé britannique. “Je ne vais pas entrer dans plus de détails sur son Altesse Royale, sauf que je suis sûr que tout le monde lui souhaite un bon rétablissement”, a-t-il conclu.

Le prince Charles serait contagieux depuis le 13 mars dernier. Il a développé les symptômes au lendemain

Retrouvez cet article sur Télé-Loisirs

Elsa Esnoult chante pour le personnel soignant, "ces héros qui viennent nous sauver" (VIDEO)
Benjamin Samat torse nu, Sarah Lopez seule pour son anniversaire... Le best-of Instagram télé-réalité (PHOTOS)
Gérard Darmon : sa prise de position en faveur de la chloroquine divise les internautes (VIDEO)
Philippe Bas (Profilage) se confie sur ses relations amoureuses
M6 : E=M6, Zone interdite et Enquête exclusive entièrement consacrés à l'épidémie dimanche 29 mars