Le prince Charles se rendra à la Barbade pour l'affranchissement de l'île de la couronne britannique

·2 min de lecture
Le Prince Charles, le 1er décembre 2015  - Loic Venance - AFP
Le Prince Charles, le 1er décembre 2015 - Loic Venance - AFP

Le prince Charles, héritier de la couronne britannique, assistera fin novembre à l'intronisation de la première présidente de la Barbade, un moment symbolique pour cette île des Caraïbes qui s'affranchit de sa sujétion à la Couronne britannique.

"Son Altesse Royale le Prince de Galles se rendra à la Barbade pour marquer la transition de la Barbade vers une république au sein du Commonwealth", ont indiqué vendredi ses services dans un communiqué.

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

Première élection présidentielle

La Barbade, micro-État des Caraïbes indépendant depuis 1966, a tenu mi-octobre la toute première élection présidentielle de son histoire, 13 mois après avoir annoncé s'affranchir de la sujétion à la Couronne britannique pour devenir une république.

Sandra Mason, 72 ans, y a été élue au suffrage universel indirect et prêtera serment le 30 novembre. Elle était jusque-là Gouverneure-générale de l'île, c'est-à-dire la représentante officielle de la reine d'Angleterre.

876450610001_6255731975001

Elizabeth II perdra ainsi sa souveraineté sur la Barbade, l'un des 16 derniers royaumes du Commonwealth sur lequel elle continuait à l'exercer après qu'ils aient pris leur indépendance du Royaume-Uni. Le micro-Etat restera cependant membre de cette alliance qui réunit d'anciennes colonies britanniques devenues indépendantes.

"La Première ministre de la Barbade, l'honorable Mia Amor Mottley, a convié le prince (Charles), en tant que futur chef du Commonwealth, à être l'invité d'honneur des manifestations organisées pour célébrer la république", a précisé le communiqué de Clarence House.

Plusieurs nations des Caraïbes s'affranchissent de la Couronne

La Barbade, perle touristique des petites Antilles située à 300 kilomètres du Venezuela, est particulièrement prisée par la haute société anglo-saxonne. Couvrant seulement 430 km2, elle comptait 287.000 habitants en 2019 selon la Banque mondiale.

En devenant une république, le pays a ainsi choisi de suivre la voie d'autres nations des Caraïbes qui ont déjà renoncé à la reine comme chef d'État pour se tourner vers un représentant local, comme le Guyana (1970), Trinité-et-Tobago (1976) et la Dominique (1978). Le prince Charles avait déjà représenté sa mère Elizabeth II lors de la rétrocession de Hong Kong à la Chine en 1997 et de l'indépendance du Zimbabwe en 1980.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles