Le prince Charles furieux contre son frère Andrew, il le convoque à une réunion de crise

C’est un scandale international qui empoisonne la vie de la couronne britannique depuis de longs mois. Le 10 août dernier, le milliardaire Jeffrey Epstein était retrouvé pendu dans sa cellule. Il attendait alors la tenue de son procès dont les charges résonnent encore aujourd’hui : « exploitation sexuelle de mineures » et « association de malfaiteurs en vue d’exploiter sexuellement des mineures ». Car dans la tourmente des révélations, c’est une tête couronnée qui risque bien de tomber. Le prince Andrew aurait lui aussi abusé sexuellement d’une jeune femme, Virginia Robert, 17 ans au moment des faits. Invité à s’exprimer publiquement à la télévision, le prince n’a fait que creuser progressivement sa tombe, tant ses explications paraissaient abracadabrantesques. Une performance qui l’avait forcé à se mettre en retrait de la vie publique et quitté son bureau de Buckingham Palace.

Long live the Shadow King

L’attitude d’Andrew a bien évidemment irritée en plus haut lieu, notamment son frère. Le prince Charles a en effet tenté de gérer au mieux la crise aux multiples ramifications qui se présentait devant lui, en poussant notamment son frère à quitter la sphère publique. Une attitude qui a impressionné la presse britannique, au point que celle-ci lui trouve un sobriquet à hauteur de ses nouvelles prérogatives : the "Shadow King", ou "Roi de l’ombre" dans la langue de Molière. Et l’héritier du trône semble prendre son nouveau rôle au sérieux.

Une source aurait confirmée au The Sunday

Retrouvez cet article sur Voici

Eurovision : pourquoi les Français ne pourront plus choisir leur représentant au concours
Christine Kelly : menacée de mort, la journaliste brise le silence
VIDEO Patrick Bruel choqué dans les Enfants de la télé : « On dirait mon fils ! »
50 nuances plus sombres : trop de scènes coupées au montage, les internautes dézinguent TF1
Johnny Depp menacé de mort par le père d’Amber Heard : un ex-employé du couple témoigne