Le prince Charles a déclaré avoir “vécu dangereusement” en admettant publiquement son adultère

·1 min de lecture

Comme souvent avec la famille royale, c’est grâce à une vente aux enchères que l’on découvre de nouveaux secrets que les principaux intéressés pensaient bien gardés. Le 13 octobre dernier, Hansons Auctioneers organisait la vente d’objets ayant appartenus à Marjorie Dawson, la « fidèle servante précieuse » de la princesse Alexandra. Elle l’avait servie pendant 36 ans avant de partir à la retraite en 1990 et de décéder l’an dernier. Parmi les lots mis aux enchères, une lettre du prince Charles datant de 1994 dans laquelle il semble évoquer des craintes pour sa sécurité après avoir parlé de son adultère dans un documentaire. Son divorce avec la princesse Diana ne sera prononcé que le 28 août 1996, mais deux ans auparavant le père de William et Harry était déjà retombé dans les bras de Camilla, ce qu’il a eu du mal à cacher face aux caméras.

Dans le documentaire, le journaliste lui demandait s’il essayait d’être fidèle. « Oui, bien sûr », répondait le prince Charles avant que son intervieweur ne demande plus de précisions : « Et vous l’étiez ? » La réponse de l’époux de Lady Di avait fait trembler la Couronne. « Oui », avait-t-il commencé avant une pause et des aveux. « Jusqu’à ce que cela se dégrade de façon irrémédiable. Nous avons tous les deux essayé », avait-il poursuivi. Un emploi du passé qui ne laissait guère de place au doute.

Des confessions très intimes qu’il a commentées dans son courrier adressé à Marjorie Dawson qui avait pris soin de lui écrire après la diffusion du (...)

Lire la suite sur le site de GALA

PHOTO - Aude (L’amour est dans le pré) a perdu 30 kg : la touchante raison de sa perte de poids
Stars à nu : des Miss France, une chanteuse, des comédiens… Le casting de la saison 2 dévoilé
Coronavirus : nouveau coup dur pour Sylvie Tellier et le comité Miss France
Michel Drucker “va mieux” ! Après son opération du coeur, son ami Michel Boujenah donne des nouvelles
Donald Trump irrité par… Borat ? “C’est un type bizarre. Et je ne le trouve pas drôle !”