Prince Charles et Camilla Parker-Bowles : leur supposé fils caché, menteur ? Il s’explique

·1 min de lecture

Le prince William serait-il en réalité troisième dans l’ordre de succession au trône d’Angleterre ? Une théorie complètement folle, qui nous vient tout droit d’Australie. Depuis des années, un certain Simon Dorante-Day affirme à qui veut l’entendre qu’il est le fils caché du prince Charles et de Camilla Parker-Bowles. Dans de nombreuses interviewes et sur sa page Facebook, cet Australien âgé de 55 ans a expliqué à de multiples reprises être né en Angleterre et avoir été adopté à l’âge de huit mois. Il affirme être le fruit d’une relation amoureuse adolescente entre le jeune prince de Galles et Camilla Shand. “Comme je l'ai déclaré à de nombreuses reprises, je suis prétendument né le 5 avril 1966. Donc selon la calculatrice de conception ci-jointe - ma conception était entre les dates données en juillet 1965. En se basant sur le fait que Charles est né le 14 novembre 1948 et que Camilla est née le 17 juillet 1947. Par conséquent, Camilla avait 17 ans ou 18 ans (selon le moment où l'acte a été fait en juillet) et Charles avait 16 ans car il n'a pas eu 17 ans avant novembre 1965”, rapportait-il récemment sur Facebook. Problème ? Selon les informations officielles, Charles et Camilla ne se sont rencontrés qu’en 1970 lors d’un match de polo.

Simon Dorante-Day a expliqué à de nombreuses reprises avoir écrit aux époux Cornouailles pour leur demander un test ADN. Des demandes vaines, auxquelles il n’a jamais obtenu la moindre réponse. Un silence qui en dit long selon lui ! “Je sais que (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Thomas Pesquet : cet ultime cadeau qu'il vient de recevoir avant son retour sur Terre
PHOTOS Amandine Pellissard (Familles Nombreuses, la vie en XXL) : ses filles changent de look avant de faire leur rentrée
André Manoukian : ce qu'il pense vraiment de Laury Thilleman
Akhenaton positif à la Covid-19 : il rétablit la vérité sur les conditions de son hospitalisation
PHOTO Rayane Bensetti embarrassé, il rabroue un internaute un peu trop curieux sur son salaire

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles