Prince Azim de Bruneï : on connaît les causes de sa mort

·1 min de lecture

Le sultanat de Bruneï est aujourd'hui en deuil. Ce samedi 24 octobre, le prince Haji 'Abdul' Azim, surnommé prince Azim, est mort à l’âge de 38 ans. Le deuxième fils du sultan Hassanal Bolkiah est décédé à l'hôpital après avoir "perdu le combat contre une grave maladie" selon nos confrères allemands de Bunte. Le palais royal est cependant resté très discret sur ce drame. Ce qui a amené la presse sud-asiatique à s'interroger sur la maladie qui a été fatale au prince Azim de Bruneï, nombre de médias évoquant l'hypothèse d'un cancer du foie.

Alors, pour mettre fin aux rumeurs, son frère cadet le prince Mateen de Bruneï a choisi de briser le silence et révéler les causes de la mort du prince Azim. C'est à travers un long message Instagram posté ce mardi 27 octobre, fait savoir le blog Histoires Royales, que le prince de 29 ans s'est exprimé. Après avoir rendu hommage à son frère, le jeune fils du sultan de Bruneï y dévoile la vraie maladie dont souffrait le prince jet-setteur.

"Un peu plus tôt dans l'année, mon frère a été diagnostiqué d'une vascularite systémique sévère, qui est une maladie auto-immune. Une maladie auto-immune est une pathologie marquée par un dysfonctionnement du système immunitaire qui pousse les anticorps à attaquer les tissus de son propre corps" y explique Abdul Mateen Bolkiah. L'organisme du prince Azim s'est en fait retourné contre lui et son système de défense a commencé à attaquer ses propres organes. "Finalement, mon frère a succombé à la défaillance de (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Marion Maréchal, "petite-fille du diable" : ce prêtre qui a refusé de la baptiser
Elsa Lunghini : la vérité sur sa rivalité avec Vanessa Paradis
Thierry Ardisson a la dent dure : “On propulse des gens en prime time qui n’ont jamais fait de télé”
Les 12 coups de midi accusé de racisme : la production s’explique
“Si on peut sauver Noël…” : un proche d’Emmanuel Macron fataliste sur la deuxième vague