Le prince Andrew privé de la procession du prestigieux ordre de la Jarretière

Le prince Andrew à Windsor, le 11 avril 2021 - Steve Parsons © 2019 AFP
Le prince Andrew à Windsor, le 11 avril 2021 - Steve Parsons © 2019 AFP

Le prince Andrew, deuxième fils de la reine Elizabeth II, privé de rôle royal après des accusations d'agressions sexuelles, a été cantonné lundi aux événements non publics de la traditionnelle cérémonie de l'ordre de la Jarretière, le plus prestigieux de la chevalerie britannique.

S'il a été convié à l'investiture des nouveaux compagnons et au déjeuner, qui se tiennent en privé, le duc d'York n'a finalement pas pris part à la procession publique, haute en couleur, à laquelle il était pourtant attendu quelques heures auparavant.

Ont en revanche défilé au château de Windsor (à l'ouest de Londres) jusqu'à la chapelle Saint-George, le prince héritier Charles, son épouse Camilla et son fils aîné William, revêtus de l'habit de l'ordre de chevalerie - un manteau de velours fermé par une chaîne et un chapeau orné de plumes d'autruches blanches. Camilla avait été nommée fin 2021 Dame de l'ordre de la Jarretière par Elizabeth II.

"Décision familiale"

L'absence publique du prince Andrew, tombé en disgrâce après des accusations d'agressions sexuelles auxquelles il a mis fin en payant plusieurs millions de dollars, relève d'une "décision familiale", a précisé l'agence PA.

Selon les médias britanniques, les princes Charles et William auraient fait pression auprès de la reine en ce sens alors que, selon le Telegraph, le prince Andrew, souvent présenté comme le préféré de la souveraine, souhaiterait renouer avec ses fonctions royales.

La reine avait semblé apporter son soutien au duc d'York fin mars en arrivant à son bras à une cérémonie religieuse en l'honneur de époux Philip, décédé l'an dernier, ce qui avait suscité des critiques.

Elizabeth II également absente

En raison de problèmes de mobilité, Elizabeth II, qui a passé le cap historique des 70 ans de règne cette année, était également absente de la procession de lundi, rendez-vous annuel du calendrier royal.

Des manifestants ont par ailleurs exprimé leur hostilité à l'égard de l'ancien Premier ministre travailliste Tony Blair (1997-2007), fait chevalier compagnon de l'ordre en décembre dernier. Ils ont accusé l'ancien dirigeant, à la tête du gouvernement britannique lors des invasions de l'Irak et de l'Afghanistan, d'être un "criminel de guerre".

L'ordre de la Jarretière a été fondé par le roi Edouard III en 1348, pendant la guerre de Cent Ans, et sa devise, en français, est "honi soit qui mal y pense" ("honi" ne prend ici qu'un seul n conformément à une longue tradition).

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles