Le prince Andrew ne "reprendra jamais ses fonctions officielles", selon de nouvelles sources

·1 min de lecture

L'affaire Jeffrey Epstein aura eu raison de la réputation du prince Andrew, à tel point que les Britanniques ne devraient plus jamais le revoir sur le devant de la scène. Impliqué dans ce scandale sexuel qui a entraîné le suicide de Jeffrey Epstein, et accusé d'avoir abusé de jeunes filles mineures lors de soirées organisées par le milliardaire américain, le prince Andrew avait été contraint de renoncer à ses fonctions royales pour ne pas ternir davantage l'image de la Couronne. Un an plus tard, le constat est clair, le fils de la reine Elizabeth II ne reprendra jamais ses fonctions officielles, comme l'a confié au Daily Mail une source proche de la famille royale. "Même si le duc résolvait ses problèmes de manière convenable sur l'affaire Epstein, le fait qu'il ne comprenne pas la gravité de la situation et qu'il n'accepte pas que la relation qu'il a eu n'était pas appropriée reste problématique. Je pense que les chances qu'ils reviennent sont nulles".

Une véritable déception pour le père d'Eugenie et Beatrice, qui a vécu un véritable enfer ces derniers mois, traité comme un véritable paria par sa propre famille.

Désinvité de la table de sa propre mère, évincé des photos de famille, et banni des magasins par une intraitable reine Elizabeth II, le prince Andrew est devenu persona non grata au sein de la Couronne. Et les nouveaux détails accablants, récemment révélés par Barry Levine sur le réseau de Jeffrey Epstein et Ghislaine Maxwell, ne devraient pas arranger les affaires (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Prince Charles : cette splendide photo dévoilée par la reine pour célébrer ses 72 printemps
Quand Kate Middleton se morfondait sur son 1er amour qui lui a brisé le cœur ! Un camarade témoigne
Dominique de Villepin : que devient son ex-épouse Marie-Laure Viébel ?
Donald Trump Jr. : un bébé avec sa maîtresse ? Les nouvelles révélations scandaleuses
PHOTOS - Mary de Danemark évoque sa mère décédée : « J’ai eu du mal à me rappeler son image »