Le prince Andrew encaisse une nouvelle humiliation

Nouveau rebondissement dans l'affaire Epstein. Il y a deux mois, le prince Andrew a dû renoncer à ses fonctions au sein de la famille royale britannique, après son interview désastreuse accordée à la BBC. D'après les informations du Evening Standard, une nouvelle décision s'apprête à mettre la vie du fils de la reine Élizabeth II en danger.

Selon nos confrères, le ministère de l'Intérieur qui mandate la protection policière armée du duc d'York, recommande que cette sécurité soit revue à la baisse, après qu'un examen approfondi de la situation a été réalisé par Scotland Yard. Raison principale de ce retournement de situation : l'argent. "La protection armée 24 h/24 coûte très cher. Le Ministère de l'Intérieur est obligé de revoir la sécurité pour s'assurer qu'elle est justifiée", a expliqué une source interrogée par le média. Le choix final revient à la Ministre de l'Intérieur, Priti Patel. Toutefois, l'ex-époux de Sarah Ferguson accusé par deux jeunes femmes - dont l'une était mineure à l'époque - d'avoir eu des relations sexuelles avec elles lors d'une soirée dans le manoir new-yorkais d'Epstein en 2001, pourrait se retrouver sans garde du corps, ou devoir mettre lui-même la main à la poche pour s'offrir ces services. Le Evening Standard souligne que le coût de la protection de la famille royale britannique est estimé à 100 millions de livres par an.

Si la Secrétaire d'État applique cette solution, le prince Andrew pourrait courir un risque majeur. Son amie Ghislaine Maxwell,

Retrouvez cet article sur GALA

VIDEO - N’oubliez pas les paroles : la championne Margaux a ses petites astuces pour gagner
Divorce royal en Suède : Meghan Markle et Harry ne sont pas les seuls à avoir des soucis
Kate Middleton, une “petite bourgeoise” : comment elle a mis fin aux critiques
VIDÉO - Sophie Davant taquine, elle qualifie un expert de “gendre idéal national”
Ségolène Royal et François Hollande : comment ils se sont rabibochés après l’éviction de Valérie Trierweiler