Le prince Andrew au bord du gouffre : son entreprise "ne tient plus qu'à un fil"

·1 min de lecture

L’avenir ne s’éclaircit pas pour le Prince Andrew. Depuis que la proximité du duc de York avec le millionnaire américain accusé de trafic sexuel, Jeffrey Epstein, a été révélée au grand jour, les activités économiques du Prince en pâtissent sévèrement. Quinze employés auraient démissionné de son entreprise Pitch@Palace Global, qui met en contact investisseurs et start-ups.

Il ne resterait en fait plus qu’un seul salarié dans la firme du prince : le comptable. L’adresse officielle de la société serait d’ailleurs son adresse personnelle, selon le journal britannique The Sun. Les bureaux, qui se trouvaient auparavant à la résidence royale de Buckingham Palace avaient dû être déplacés à la suite des révélations sur les relations d’Andrew.

L’incertitude aurait gagné l’entreprise du membre de la famille royale après son interview jugée ubuesque par de nombreux téléspectateurs, en novembre 2019 sur la BBC. Interrogé sur ses liens avec Jeffrey Epstein, qui s’est par la suite suicidé dans sa prison de New York, l'intéressé avait décontenancé le public avec ses réponses alambiquées. Le prince qui a par la suite été démis de ses fonctions royales avait notamment fourni un alibi jugé bancal pour assurer qu’il n’avait pas pu avoir de relation sexuelle avec l’Américaine Virginia Giuffre.

Alors qu'il avait été photographié avec celle qui l’accuse désormais de relation sexuelle non consentie, il avait ensuite botté en touche. « Selon les enquêtes que nous avons menées, vous ne pouvez pas prouver (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Donald Trump : son joujou préféré dans le bureau ovale supprimé par Joe Biden
Que devient Philippe Junot, le premier mari de Caroline de Monaco
Léa Drucker : qui est Julien Rambaldi, son compagnon et père de sa fille ?
Phil Collins : première victoire dans sa guerre avec son ex-femme ! Elle doit plier bagages
Olivier Véran, un "punching ball" pour "beaucoup de monde"