Le prince Andrew acculé : nouveau rebondissement dans l’affaire Epstein

La période de confinement n'empêche pas à la justice américaine de poursuivre son travail. Au grand désespoir du prince Andrew. Le fils cadet d'Elizabeth II est mis en cause dans le cadre de l'enquête sur l'un de ses amis, Jeffrey Epstein, accusé de trafic de mineures et mort en prison en août 2019. Si le duc d'York refuse pour l'instant toute collaboration avec le procureur en charge de l'affaire, les victimes d'Epstein n'ont pas encore dit leur dernier mot. Leurs avocats continuent de rechercher des preuves de son implication. C'est pourquoi ils ont demandé à ce que leur soient fournis les détails des contacts entre le milliardaire américain et le prince Andrew, dévoile le Daily Mirror. Ce nouveau rebondissement pourrait mettre à mal la défense de l'ex-mari de Sarah Ferguson, dont l'un des alibis a déjà été récemment mis en doute.

Dans les documents demandés, l'accusation veut avoir tous "les SMS ou emails" et "les appels entrants et sortants" entre les deux amis, mais également le détail des visites du prince Andrew dans les différentes résidences de Jeffrey Epstein. Objectif : savoir si le fils de la reine a commis des actes sexuels répréhensibles, notamment sur la période durant laquelle il aurait eu des rapports avec Virginia Roberts, alors âgée de 17 ans. Cette dernière affirme que le 11 mars 2001, elle a été contrainte d'avoir des relations sexuelles avec le duc d'York, après avoir été emmenée à Londres par avion.

Une "tentative cynique", selon l'un des amis du prince Andrew

Pour

Retrouvez cet article sur GALA

Donald Trump au lit jusqu'à midi ? Ces révélations accablantes en pleine épidémie
“Je veux être peinard” : quand Christophe évoquait son enterrement
“Aussi belle que Bardot” : Christophe ébloui par le charisme de Sara Forestier
Olivier Véran : sa compagne Coralie Dubost fait une sortie étonnante sur les masques
Les 12 coups de midi : Paul de retour à une date symbolique