La prime d'activité a augmenté de 60 euros en moyenne en 2019

Selon une étude de l'OFCE, les bénéficiaires de la prime d'activité gagnent 60 euros supplémentaires en moyenne par mois, par rapport à 2018. Un coup de pouce qui profite plus aux smicards à temps plein qu'aux salariés à temps partiel.

"Le salaire d’un travailleur au Smic augmentera de 100 euros par mois dès 2019 sans qu’il en coûte un euro de plus à l’employeur". Le 10 décembre dernier, Emmanuel Macron annonçait une série de mesures d’"urgence économique et sociale" pour apaiser la colère des gilets jaunes. Parmi elles, un coup de pouce pour les travailleurs aux revenus modestes.

Depuis le début de l’année, cette nouvelle aide prend la forme d’une augmentation de la prime d’activité de 90 euros pour un salarié payé au Smic à temps plein, les 10 euros restants étant couverts par la revalorisation annuelle du salaire minimum. En revanche, pour les bénéficiaires gagnant plus ou moins que le Smic, la bonification individuelle est plus faible, voire nulle.

"Désormais, la bonification individuelle sera perçue à partir de la perception de revenus individuels équivalant à 0,5 Smic mensuel et atteindra un montant maximal (90 euros, ndlr) à 1 Smic", contre 0,8 auparavant, explique l’OFCE.  

Au total, cette mesure va permettre aux bénéficiaires de voir le montant de leur prime d’activité s’accroître en moyenne de 50 euros par mois en 2019 par rapport à 2018, selon l’OFCE, à ajouter à la revalorisation décidée auparavant. Au total, l'augmentation moyenne de pouvoir d'achat grâce à la prime d'activité est donc de 60 euros par foyer. 

Image

Les temps partiels pénalisés

Le calcul de la prime d’activité...

Lire la suite sur BFMTV.com

Cette vidéo peut également vous intéresser :